Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Affaire de dopageLance Armstrong aurait été couvert par l'UCI

Le Belge a dirigé l'équipe US Postal, devenue Discovery Channel, durant la période où Lance Amrstrong a remporté ses sept victoires au Tour de France, entre 1999 et 2005. Il est vu comme l'architecte des succès sportifs de l'Américain. Jusqu'ici, Johan Bruyneel (49 ans) a affirmé ne rien avoir su des pratiques de son protégé. L'Usada estime au contraire qu'il était directement impliqué, ce qui lui a valu d'être limogé l'an dernier de l'équipe cycliste RadioShack.
Le président de l'Union Cycliste Internationale (UCI) est soupçonné d'avoir été au courant des pratiques de Lance Armstrong. Patrick «Pat» McQuaid nie fermement tout reproche. L'Usada estime pourtant que l'ancien coureur cycliste irlandais a été un allié de l'Américain. Une accusation qui fragilise sa situation à la tête de l'UCI.
L'ancien président de la République française a invité et rencontré à plusieurs reprises Lance Armstrong et son directeur sportif Johan Bruyneel chez lui. Rien ne l'interdit. Mais suite à l'une de ces visites, Nicolas Sarkozy a fortement réduit le budget de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).
1 / 4

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter