Passer au contenu principal

Il y a quelques années, Arnaud Riat ramassait déjà les peluches aux Vernets

Le jeune attaquant a inscrit un doublé et déclenché la pluie de doudous. Un grand moment pour ce pur produit genevois

Quand il était junior, Arnaud Riat participait souvent à la récolte des doudous.
Quand il était junior, Arnaud Riat participait souvent à la récolte des doudous.
Eric Lafargue

L’histoire est belle, forcément. Arnaud Riat, le gamin du club, qui s’échappe, reçoit une passe de Tim Bozon, et qui inscrit le 1-0 après moins de 3 minutes de jeu. Dans le ciel des Vernets la bronca s’accompagne d’une pluie de doudous puisque la venue de Rapperswil, victime désignée mais pas consentante, coïncidait avec l’opération peluches. «J’en ai vécu de ces soirées, sourit le héros du match. Au début j’étais dans les tribunes avec mes parents. Et puis, quelques années plus tard, j’étais sur la glace, avec les piccolos ou les minis, pour ramasser les peluches. Et me voilà buteur… C’est assez fou.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.