Il y a quelques années, Arnaud Riat ramassait déjà les peluches aux Vernets

Hockey sur glaceLe jeune attaquant a inscrit un doublé et déclenché la pluie de doudous. Un grand moment pour ce pur produit genevois

Quand il était junior, Arnaud Riat participait souvent à la récolte des doudous.

Quand il était junior, Arnaud Riat participait souvent à la récolte des doudous. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’histoire est belle, forcément. Arnaud Riat, le gamin du club, qui s’échappe, reçoit une passe de Tim Bozon, et qui inscrit le 1-0 après moins de 3 minutes de jeu. Dans le ciel des Vernets la bronca s’accompagne d’une pluie de doudous puisque la venue de Rapperswil, victime désignée mais pas consentante, coïncidait avec l’opération peluches. «J’en ai vécu de ces soirées, sourit le héros du match. Au début j’étais dans les tribunes avec mes parents. Et puis, quelques années plus tard, j’étais sur la glace, avec les piccolos ou les minis, pour ramasser les peluches. Et me voilà buteur… C’est assez fou.»

Pour Arnaud Riat, 20 ans, cette soirée contre Rapperswil restera aussi comme celle du grand réveil. «Cela faisait un moment que j’attendais ce but, soupire-t-il. Il me fait du bien. Et il fait surtout du bien à l’équipe car nous avions besoin de réagir après une série négative de trois défaites.»

Une fois nettoyée la glace, les Aigles n’ont pas mis bien longtemps avant de prendre le large. Tommy Wingels puis Sandis Smons – premier but en LNA pour le jeune défenseur letton à licence suisse – ont placé les Aigles sur orbite. Tout le monde pensait même l’affaire particulièrement bien emmanchée quand Tim Bozon inscrivait le 4-0 en tout début de deuxième période. C’était avant une horreur de quart d’heure où les Aigles ont arrêté de jouer, se reposant sur ce généreux coussin. Un oreiller de paresse, oui! Daniel Kristo a réduit le score. Et les Aigles. conquérants jusque-là, sont devenus très ordinaires en ouvrant des boulevards dans leur défense et en offrant aux Saint-Gallois un nombre impardonnable de tirs (20 lors de ce seul tiers médian). «Autant dire que notre entraîneur n’a pas trop apprécié ce relâchement, admet Arnaud Riat. Il nous l’a bien fait comprendre dans le vestiaire. Cela nous a permis de corriger le tir.»

Et qui d’autre qu’Arnaud Riat pour inscrire le 5-1 dès l’entame de l’ultime période? «C’est mon premier doublé, sourit l’intéressé, qui a enfin été accompagné par la réussite. Tout n’a pas été simple cette saison pour moi. J’ai mis du temps à comprendre certaines choses mais depuis plusieurs matches, cela se passe de mieux en mieux. Je me créais des chances de but mais sans parvenir à concrétiser. C’est dire que ce doublé me fait du bien.»

Brillant la saison passée avec les junior Elite, avec qui il est allé à un deuxième titre consécutif, Arnaud Riat avait aussi effectué des apparitions très encourageantes en LNA, et notamment en play-off contre Berne. Le petit frère de Damien, à 20 ans, a très vite compris qu’on ne passait pas des juniors à l’élite en un clin d’œil. «Je dois admettre que mon passage du côté de Sierre m’a fait du bien. Ensuite, il y a eu des blessures et j’ai reçu peu à peu ma chance pour jouer dans cette équipe.»

Une équipe qui poursuit son petit bonhomme de chemin dans le quatuor de tête du championnat. Une équipe qui continue d’avoir une confiance aveugle en sa jeunesse triomphante. Quand Noah Rod est suspendu. Quand Tanner Richard est à côté de son sujet. Quand Daniel Winnik est à peine moins décisif et incisif, il est bon de pouvoir compter sur ceux que l’on voit moins d’ordinaire. Face à cette équipe de Rapperswil qui n’était pas venue faire de la figuration au lendemain d’un succès très convaincant face à Zurich, ce sont bien les rookies qui ont montré la voie à suivre. Pour que l’histoire soit encore plus belle.

Créé: 19.01.2020, 21h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...