Diminué, Andy Murray a perdu son titre

WimbledonDevant son public, le Britannique, tenant du titre, s'est incliné en cinq sets face à l'Américain Sam Querrey.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Andy Murray a été détrôné à Wimbledon. Diminué physiquement, le tenant du titre est tombé en quart de finale face l'Américain Sam Querrey, vainqueur 3-6 6-4 6-7 (4/7) 6-1 6-1 et qui retrouvera le Croate Marin Cilic en demi-finale.

Pas convaincant en début de partie, à l'image de ses précédents matches de la quinzaine, Andy Murray semblait pourtant tenir le bon bout face à Sam Querrey. Il avait gagné la manche initiale, puis signé le break dans le deuxième set (à 3-3). Mais le jeu de l'Ecossais a alors commencé à se déliter, et le no 1 mondial est devenu méconnaissable, trahi par son corps. Vaincu par les douleurs à la hanche qui le gênent depuis plusieurs semaines, Andy Murray n'a plus été en mesure de se déplacer correctement dans les deux dernières manches, devenant une proie trop facile pour Sam Querrey.

«J'ai ressenti ces douleurs tout au long du tournoi, mais je me suis accroché. Je savais que je ne pouvais pas aggraver ma blessure, et j'ai donc tout tenté. Je ne suis d'ailleurs pas passé si loin des demi-finales si l'on considère mes trois premières manches face à Querrey», a estimé Andy Murray, précisant qu'il n'avait jamais songé à abandonner mercredi après-midi.

«Je dois composer avec ces douleurs (réd: à la hanche) depuis très longtemps. Mais en devenant plus âgé, c'est plus difficile à gérer. Je vais désormais demander des conseils pour savoir comment remédier à ce problème physique. Et s'il faut prendre plusieurs semaines de repos, je les prendrai», a relevé l'Ecossais, qui est néanmoins assuré de conserver la 1re place mondiale après l'abandon de Novak Djokovic en quart de finale.

Un rêve pour Querrey

Malgré les circonstances, Sam Querrey n'a rien volé face à Andy Murray. Le grand californien (1m98) est certes apparu emprunté en début de partie, mais il a ensuite livré une partie solide sur ses points forts, le service (27 aces) et la volée (30 points gagnés au filet). Pas perturbé par les ennuis de son adversaire, et pas davantage rattrapé par l'enjeu, le 28e mondial s'est imposé sur un ultime ace à l'issue d'une fin de match à sens unique.

Déjà auteur d'une grosse «perf» l'an dernier à Wimbledon, lorsqu'il avait sorti Novak Djokovic, Sam Querrey a fait encore plus fort lors de cette édition 2017, atteignant pour la première fois les demi-finales en Grand Chelem. «C'est un rêve qui devient réalité, surtout ici à Wimbledon. Je suis sous le choc», a réagi celui qui a redonné vie au tennis américain, qui n'avait plus atteint le dernier carré d'un tournoi majeur depuis 2009 et une demi-finale d'Andy Roddick à Wimbledon.

Une première pour Cilic

Vendredi en demi-finale, Sam Querrey affrontera Marin Cilic (no 7), qui a mis fin à la belle aventure de Gilles Muller (no 16). Le Croate s'est imposé en cinq manches (3-6 7-6 7-5 5-7 6-1) face au Luxembourgeois, tombeur de Rafael Nadal au tour précédent.

Vainqueur à l'usure de Gilles Muller, qui n'avait plus de jus dans la manche décisive, Marin Cilic disputera sa première demi-finale à Wimbledon. «Cela représente beaucoup pour moi. Lors des trois dernières éditions, j'étais resté bloqué en quarts de finale», a rappelé Marin Cilic, qui s'était procuré trois balles de match l'an passé contre Roger Federer avant de s'incliner.

Marin Cilic partira favori de cette demi-finale, lui qui a plus d'expérience que Sam Querrey dans les grands matches. Le vainqueur de l'US Open 2014 n'a, par ailleurs, jamais perdu en quatre duels face à l'Américain, dont deux fois déjà à Wimbledon en 2009 et 2012. Leur dernier affrontement sur le gazon londonien avait toutefois donné lieu à une sacrée bagarre, Cilic s'imposant 17-15 au cinquième set.

(ats/jsa/nxp)

Créé: 12.07.2017, 20h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Regula Rytz vise le siège d'Ignacio Cassis
Plus...