Passer au contenu principal

«Alinghi» ne perd pas ses bonnes habitudes

Le D35 d’Ernesto Bertarelli a remporté le premier Grand Prix de la saison

Alinghi a fait fumer ses coques lors d'un week-end agité.
Alinghi a fait fumer ses coques lors d'un week-end agité.
Loris Von Siebenthal

«Alinghi», qui d’autre? Pour ce premier Grand Prix de la dernière saison des D35, le bateau le plus titré du lac n’a laissé le soin à personne d’autre de marquer les esprits. Même si la concurrence est très compacte, il semble bien qu’Ernesto Bertarelli soit décidé à ne faire aucun cadeau. Il fera tout pour s’offrir un dernier championnat avant de changer de monture en 2020. Sur ce catamaran qu’il connaît jusqu’au bout des bouts, l’équipage d’Alinghi a une fois encore appliqué sa méthode faite de régularité et de ténacité. Sur les deux jours de compétition – les courses de dimanche ont été annulées en raison de la bise –, le bateau noir et rouge n’a jamais fait moins bien que 3e, cueillant au passage trois victoires lors des neuf manches disputées. De quoi ravir Yves Detrey, équipier fidèle. «Notre bonne forme des entraînements s’est confirmée lors de ces régates. Afin de ne pas reproduire les erreurs de fin de saison dernière, nous avons travaillé sur les fondamentaux et retrouvé une certaine sérénité à bord. On a fait les choses simplement, et il nous reste encore quelques automatismes à acquérir avec l’arrivée de Bryan (ndlr: Mettraux) à bord. On est dans un courant ascendant et on va tout faire pour que cela dure!» La concurrence est avertie. Il faudra être très fort pour battre Alinghi. À commencer par Zen Too (2e), toujours accrocheur et régulièrement aux avant-postes, et Ylliam­-Comptoir Immobilier (3e), qui confirme sa belle saison 2018 d’entrée, sont restés à bonne distance sur l’ensemble du week-end. Ce premier week-end à la Nautique a permis de constater que, même réduite à sept équipages, la flotte des D35 reste très dense. Six bateaux (dont les jeunes d'Okalys) ont goûté au moins une fois au podium. C’est dire que cette ultime saison n’attise pas que l’appétit de l’ogre Alinghi.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.