Alinghi met le cap sur un joli triplé

VoileL’équipe suisse alignée sur le circuit GC32 Racing Tour est idéalement placée pour s’adjuger le général et récolter un 3e gros trophée cette année.

La lutte avec Oman Air est intense mais moins disputée que prévu pour Alinghi. (photo: GC32 Racing Tour

La lutte avec Oman Air est intense mais moins disputée que prévu pour Alinghi. (photo: GC32 Racing Tour

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Déjà sacrée championne du monde de la classe GC32 en juin dernier au Portugal, l’équipe Alinghi est en passe de remporter ce week-end le classement général de ce circuit international de catamarans à foils. Pour y parvenir, il suffit au multicoque barré par Arnaud Psarofaghis de terminer devant l’équipage omani d’Oman Air, samedi, à l’issue de l’ultime manche du championnat à Mascate (Oman).

Loin de naviguer sur la défensive pour empêcher son rival – à égalité de points avant cette ultime épreuve – d’être sacré à sa place, Alinghi a au contraire misé sur l’attaque et se trouve dans une situation favorable pour remporter sa 3e étape de la saison. Jeudi, après deux jours de course, le team helvétique menait le bal au terme des 9 manches courues en deux jours. De quoi se classer provisoirement aux commandes avec 21 points, devant les Français de Zoulou (22) et les Autrichiens de Red Bull (30). Oman Air est pour sa part relégué en 4e position (34), juste devant l’autre équipage suisse, celui de Black Star Sailing Team (37).

«Ce n’est pas vraiment une surprise de nous trouver devant, même si nous attendions des adversaires omanis plus agressifs d’entrée, a réagi Arnaud Psarofaghis. Nous avons beaucoup mieux navigué qu’eux. L’objectif est de battre Oman Air, une victoire finale serait un bonus. On va continuer comme ça sur les deux prochains jours, en étant agressifs et en essayant de naviguer bien.» L'équipage n'a du reste pas eu peur d'aller au contact, entrant en légère collision avec Oman Air avant le départ de la 7e manche, d'ailleurs remportée par le team composé également de Nicolas Charbonnier, Bryan Mettraux, Timothé Lapauw et Yves Detrey. Alinghi a même écopé de 2 points de pénalité après cet incident, alors que les Omanis, également fautifs, on pris un point de plus de la part du jury.

En cas de succès, Alinghi remporterait son premier GC32 Racing Tour à l’occasion de sa première participation, après la disparition des Extreme Sailing Series au terme de la saison 2018. Il s’agirait aussi d’un troisième trophée d’importance pour l’équipe suisse cette année, après la victoire au Mondial de GC32 et au classement général de l’ultime D35 Trohphy sur le Léman.

Oliver Dufour

Créé: 07.11.2019, 15h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dix écoles genevoises cambriolées
Plus...