Les Aigles de Meyrin ne pouvaient plus attendre

HandibasketLeur succès en finale de la Coupe de Suisse efface plus d'une décennie de disette. Le président Alain Dubuis exulte.

Une Coupe pour combler plus d'une décennie de disette et ravir une équipe et un club très patients.

Une Coupe pour combler plus d'une décennie de disette et ravir une équipe et un club très patients. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il était sur le terrain lorsque les Aigles de Meyrin avaient remporté leurs deux derniers trophées, la Coupe de Suisse en 2006 et le titre national en 2008. Alain Dubuis ne se doutait pas alors qu’il lui faudrait attendre plus d’une décennie avant de revivre un tel bonheur. Un bail, une éternité.

Devenu depuis président du club, l’ancien joueur a longtemps éprouvé une sensation de vide, de manque. Jusqu’à samedi dernier et ce succès éclatant (54-72), en finale de la Coupe, contre les Pilatus Dragons. Pour lui, c’est comme une délivrance. «Vous savez, c’est difficile de solliciter des sponsors en leur disant que vous êtes deuxièmes depuis dix ans…»

Le dirigeant meyrinois est aux anges. «On a enfin tourné la page, écrit un nouveau chapitre de notre histoire», se réjouit-il. Au fond de lui, malgré une défaite amère lors du premier acte de la finale des play-off, il savait que le moment était venu. «Qu’on ne pouvait plus attendre!» À Nottwil, dans le fief de leur éternel rival, les Genevois ont su patienter encore un peu avant de faire la décision dans le dernier quart. «Ça a été un match tendu et longtemps très serré. Mais les gars n’ont pas lâché. Ils voulaient leur revanche, ils ont su transformer leur rage en énergie positive. À l’entraînement, on les avait convaincus qu’ils étaient les meilleurs», poursuit Alain Dubuis.

Emmenée par un Schwan Wahab (29 points) bien plus inspiré qu’une semaine plus tôt, l’équipe de Christopher Mulciba a fait triompher son collectif, là où la tentation de l’exploit personnel aurait pu la perdre. C’est avec ce même état d’esprit qu’elle compte bien s’imposer le 4 mai à Nottwil et arracher le titre une semaine plus tard à Champs-Fréchets. (TDG)

Créé: 15.04.2019, 21h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...