Zidane courtisé pour devenir le sélectionneur des Bleus

FootballNoël Le Graët , président de la Fédération française, songe sérieusement à Zinedine Zidane pour succéder à Laurent Blanc au poste de sélectionneur de l'équipe de France. Au cas où Didier Deschamps dirait non…

Le président de la Fédération française de football estime que Zinedine Zidane, notamment grâce à l'aura dont il bénéficie auprès de la jeune génération, pourrait être un choix pertinent.

Le président de la Fédération française de football estime que Zinedine Zidane, notamment grâce à l'aura dont il bénéficie auprès de la jeune génération, pourrait être un choix pertinent. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Toujours en attente de la décision de Didier Dechamps, le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, aurait pris langue avec l'ancien numéro 10 de l'équipe de France pour le poste toujours vacant de sélectionneur, après le non renouvellement du contrat de Laurent Blanc, rapporte L'Equipe.

Selon le quotidien sportif, Didier Deschamps demeure la priorité de la Fédération. Comme ce dernier n'a toujours pas donné sa réponse après s'être vu accorder un délai de réflexion, Noël Le Graët estime que Zinedine Zidane, notamment grâce à l'aura dont il bénéficie auprès de la jeune génération, pourrait être un choix pertinent. La FFF est, par ailleurs, pressée par le temps, les prochaines échéances se rapprochant avec les qualifications pour la Coupe du Monde 2014, dès la fin de l'été.

Si Deschamps et Zidane devaient refuser le poste, d'autres candidats, déclarés ou non, pourraient alors sortir du bois. On évoque les noms d'Alain Giresse et de Paul Le Guen. Des solutions nettement moins enthousiasmantes pour les supporters des Bleus, déjà refroidis par les performances décevantes lors de l'Euro, sans parler du comportement puéril de certains joueurs.

A ce propos, toujours selon L'Equipe, la FFFl prévoit de convoquer le 27 juillet prochain devant sa commission de discipline les quatre «perturbateurs» Samir Nasri, Hatem Ben Arfa, Jérémy Ménez et Yann M'vila.

Les dirigeants de l’équipe de France reprochent à ces quatre joueurs leur comportement en Ukraine, à l'occasion du dernier Euro. Le plus menacé est Nasri pour ses injures adressées à la tribune de presse après son but marqué face à l'Angleterre, au début de la compétition, et également pour ses insultes proférées à l'encontre d'un journaliste de l'AFP, au soir de l'élimination des Bleus. (nxp)

Créé: 05.07.2012, 11h15

Articles en relation

Le nom du sélectionneur des Bleus se fait attendre

Football Didier Deschamps a demandé un délai de réflexion de «quelques jours» avant de faire part de sa décision d'accepter ou de refuser le poste de sélectionneur de l'équipe de France. Plus...

Laurent Blanc quitte les Bleus

Football Laurent Blanc et la Fédération française de football (FFF) ont annoncé samedi la décision du sélectionneur national de ne pas demander le renouvellement de son contrat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...