«Mobimo» et Christian Wahl remportent la régate

Bol d'Or MirabaudLe D35 est arrivé en tête devant Okalys, Ylliam et Alinghi, après plus de 14 heures de course. Revivez la course en vidéo et live tweets.

L'équipage de Mobimo, barré par Christian Wahl, célèbre sa victoire à la Société Nautique de Genève. (Vidéo: Grégoire Surdez, photo: Anna Ricca)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La patience et la tactique ont été les maîtres mots d'une course qui s'est déroulée sur un lac d'huile. Mobimo a franchi la ligne peu après minuit. Christian Wahl et son équipe ont effectué une superbe remontée de toute la flotte à partir de l'entrée du Petit Lac. Pour finir dans un mouchoir de poche et coiffer littéralement Okalys Youth Project au poteau.

À 22 heures samedi soir, au large de Nernier, pas moins de cinq bateaux D35 et M1 pouvaient encore prétendre à la victoire alors qu'il restait encore une distance d'à peu près 18 miles nautiques à parcourir dans des airs toujours évanescents et difficiles à négocier. À quelques encablures de l'arrivée, on a alors assisté à une lutte sans merci entre Ylliam Comptoir Immobilier, Okalys Youth Projet et Alinghi. Avec un Bertarelli affuté revenant à plus de 8 nœuds sur Ylliam Comptoir Immobilier, la chasse était engagée pour la lutte finale et la première place sur le podium.

Sorcier du Léman

C'était sans compter avec une silhouette qui se profilait dans le noir, Mobimo, déboulant de la côte suisse, et coiffant au poteau tous les prétendants au titre. Christian Wahl aux commandes, du pur sorcier du Léman dans ses plus belles œuvres, pour remporter son septième succès et égaler ainsi Philippe Durr, Philippe Stern et Pierre-Yves Jorand.

«Le secret de cette remontée fantastique c'est d'avoir de la réussite, d'être patient. On a géré les moments clés sereinement. On a su trouver les bonnes veines et puis bien se positionner par rapport aux autres bateaux. On a toujours dit que pour gagner le Bol d'Or, il fallait avoir un peu de réussite. Mais ce n'est pas que de la chance non plus, il y a aussi un peu de technique», expliquait au ponton d'honneur le skipper genevois dans un communiqué de l'organisation. Un barreur évidemment heureux de cette très belle victoire et, cerise sur le gâteau, qui fêtait ce matin son anniversaire.

Juste derrière, à trois minutes d'écart, c'est Okalys Youth Project barré par le jeune Arnaud Grange avec Loïck Peyron à bord qui termine deuxième, suivi par Ylliam Comptoir Immobilier et Alinghi, le vainqueur 2017. Le premier M2 Swiss Medical Network de Didier Pfister a bouclé le parcours en 14h47'07''. (ATS)


Voir le replay vidéo de la régate:

Revivez la course sur notre compte Twitter @tdgch:
(TDG)

Créé: 10.06.2018, 08h25

Articles en relation

Pour sa 80e édition, le Bol d’Or est plus convoité que jamais par les cadors du lac

Voile La régate la plus prestigieuse s’élance samedi à 10 h de Genève. Plus...

«Alinghi» et «Ladycat» sont prêts à croiser le fer

Bol d'Or Mirabaud 2018 Dona Bertarelli espère une 3e victoire en cinq ans pour s’approprier le trophée définitivement. Mais «Alinghi» et son frère Ernesto entendent gâcher la fête. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.