Le quai Gustave-Ador cultive l'exploit sportif, du bitume au sable

BeachvolleyLa 20e édition du Coop beachtour s'ouvre ce jeudi au Port-Noir. Après les cyclistes et les marathoniens, ce sont les volleyeurs qui entrent en jeu. Spectacle garanti.

Un spectacle qui vaut le détour.

Un spectacle qui vaut le détour. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce printemps, le quai Gustave-Ador est devenu le stade de tous les exploits. Après le Slovène Primoz Roglic, vainqueur en coup de vent du Tour de Romandie, et le Kényan Bernard Too, premier marathonien à franchir le mur des 2 h 10 à Genève, c’est au tour des volleyeurs d’y entrer en scène à l’enseigne du Coop beachtour. Depuis l’an passé, leur terrain éphémère est planté au Port-Noir. Mercredi, la bise faisait trembler les tribunes. Dès ce jeudi, ce sont leurs prouesses spectaculaires qui devraient faire vibrer le public. L’entrée est libre et la curiosité n’est pas toujours un vilain défaut.

Le circuit national fête cette année sa 20e édition. Si son management (l’agence Tit-Pit) est nouveau, sa philosophie n’a pas changé. «Notre objectif est de promouvoir le beach helvétique et de mettre en exergue sa relève», explique Aurèle Muller. Le président de Swiss Volley Région Genève (ex-AGVB) parle au nom de tous les organisateurs locaux qui prêtent leur concours à la bonne marche de ce tournoi itinérant. Comme d’habitude, celui-ci s’achèvera en apothéose à Berne, sur la «plage» fédérale, à l’occasion des championnats nationaux (28-30 août).

Métral est resté au Brésil!

Délogée de la Rotonde du Mont-Blanc et pressée par la venue prochaine du Bol d’Or et de Ciné Lac, l’étape genevoise ouvre cette année la compétition. «Avec les risques climatiques que cela suppose, regrette Aurèle Muller. On a évité la bise mais on n’échappera peut-être pas à la pluie!» Autre aléa du calendrier, la concurrence avec le tournoi World Tour d’Itapema, qui attire ces jours la crème du beach mondial, dont les meilleures équipes helvétiques. Bonne et mauvaise nouvelle, le Genevois Quentin Métral et son partenaire bâlois Yves Haussener bataillent toujours sous le soleil brésilien.

Il va sans dire que le volleyeur de Servette Star Onex se faisait une joie de jouer devant son public mais on ne refuse pas une qualification pour le tour final d’un tournoi aussi huppé, arrachée à la force du poignet (15-10 au tie-break) face à la paire turque Giginoglu-Gögtepe. Ce résultat confirme la bonne forme du globe-trotter genevois, 3e à Siem Reap et 9e à Kuala Lumpur (avec Florian Breer, l’un de ses autres coéquipiers). «Bien sûr que la présence de Quentin aurait été un plus pour notre épreuve. On peut espérer qu’il soit là, dimanche, dans les gradins, mais à tout choisir, on préférerait qu’il joue le plus longtemps possible à Itapema», confie Aurèle Muller.

Au Port-Noir, sur un sable en provenance de la mer du Nord, ce premier tournoi du Coop beachtour fera la part belle à la nouvelle vague helvétique. Qui sait, une révélation émergera et un destin olympique se forgera. Au large, il y a les JO de Paris, en 2024, et la perspective de jouer sur le Champ-de-Mars, au pied de la tour Eiffel…

Créé: 16.05.2019, 11h16

Pratique

Programme. Jeudi, de 16 h à 19 h. Vendredi, de 12 h à 19 h. Samedi, de 10 h à 19 h. Dimanche, dès 10 h. Finales à 17 h (dames) et 18 h (messieurs).
Les équipes. Dames: 1 Eiholzer-Licka (Sui), 2 Huber-Hübscher (Sui), 3 Freiberger-Teufl (Aut), 4 Bechart-Baumann (Sui), 5 Güttinger Bieli-Jorge (Sui), 6 Graessli-Schafflütz (Sui), 7 Buser-Lutz (Sui).
Hommes: 1 Kissling-Zandbergen (Sui), 2 Breer-Dillier (Sui), 3 Klasnic-Milic (Serbie), 4 Kovatsch-Kissling (Sui), 5 Vinicius-Santos (Bré), 6 Jordan-Strasser (Sui).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.