L’US Open envoie du lourd et s’offre un monstre d’acier

TennisLe toit du stade Arthur-Ashe est impressionnant. Il s’inscrit dans une rénovation globale estimée à 600 millions de dollars.

Le toit rétractable du stade Arthur-Ashe est fait de 6500?tonnes d’acier et culmine à 62,50?mètres au-dessus du sol.

Le toit rétractable du stade Arthur-Ashe est fait de 6500?tonnes d’acier et culmine à 62,50?mètres au-dessus du sol. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’honneur est revenu à l’Italienne Roberta Vinci, finaliste malheureuse l’an passé à Flushing Meadows, d’inaugurer le nouveau stade Arthur-Ashe, lundi, face à l’Allemande Anna-Lena Friedsam. Sous le soleil du Queens, les deux joueuses ont néanmoins évolué sans toit. Impossible, donc, pour le moment, de vérifier les craintes soulevées par Roger Federer il y a douze mois. «Il faudra voir si le brouhaha constant qu’il y a durant les échanges est multiplié lorsque l’enceinte sera couverte. Ce n’est pas improbable que le bruit résonne davantage en mode indoor», avait lâché le Bâlois. C’est bien connu: sur le court central de l’US Open – et ses plus de 23 000 places – règne une atmosphère particulière, où les odeurs de fast-food se mélangent aux papotages incessants des spectateurs situés au dernier anneau, dans les tribunes populaires occupées par M. et Mme Tout-le-monde, surtout présents pour l’entertainment, comme on dit ici. On attendra la pluie avant de juger d‘éventuels effets négatifs liés au nouveau toit rétractable new-yorkais.

Jusqu’ici, c’est la fascination qui domine chez les joueurs ayant eu l’occasion de s’entraîner sous la structure. «Incroyable», selon Serena Williams, «gigantesque» pour Garbiñe Muguruza, «impressionnant» du point de vue de Stan Wawrinka. «Après, ça va être intéressant de voir comment les organisateurs vont l’utiliser», a poursuivi le Vaudois, ciblant la question de la variation des conditions de jeu entre de l’outdoor et de l’indoor. Novak Djokovic est bien placé pour donner son avis. «En salle, la balle grossit, c’est plus lent, alors ça aide les retourneurs comme moi, a expliqué le No 1 mondial. Mais je ne vais pas pour autant me lever tous les matins en priant pour qu’il pleuve.» La direc­tion du tournoi a d’ores et déjà assuré que l’US Open «restera un événement outdoor» et que le toit du stade Arthur-Ashe ne sera fermé «qu’en cas de pré­cipitations ou de très forte menace».

Rafael Nadal, lui, loue l’investissement de la Fédération américaine de tennis, estimé à 150 millions de dollars environ. «Les épreuves du Grand Chelem génèrent tellement d’argent qu’il est normal qu’ils réinvestissent pour se développer en améliorant le confort des joueurs et en rendant notre sport plus attractif pour les fans et les sponsors.» Voilà en tout cas les rendez-vous majeurs au nombre de trois à être dotés d’un ou de plusieurs toits (trois à Melbourne, un à Wimbledon, un à New York). Quand il est déployé, celui de l’US Open est monstrueux car fait de 6500 tonnes d’acier et grimpant jusqu’à 62,50 mètres au-dessus du sol. Pour le rétracter, sept minutes suffisent.

Bientôt un deuxième toit

La rénovation s’inscrit dans une transformation stratégique plus large du Centre national Billie-Jean-King, évaluée au total à 600 millions de dollars. L’autre grand changement pour cette année concerne d’ailleurs l’aménagement du nouveau Grandstand (court No 3), dont la capacité a augmenté de 2000 places pour atteindre 8200 sièges tout en conservant son côté intime. La suite verra principalement le Louis- Armstrong (court No 2) être détruit pour laisser apparaître un deuxième stade muni d’un toit rétractable, prévu pour 2018. (TDG)

Créé: 30.08.2016, 07h39

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

En mal de confiance, Bencic a galéré

Tennis La Suissesse passe le premier tour de l'US Open, mais a joué à se faire peur face à Samantha Crawford. Plus...

Timea Bacsinszky nous conduit dans son New York

Tennis Malade, la Vaudoise entame l’US Open demain avec des incertitudes. En attendant, elle nous fait découvrir sa Big Apple à elle. Plus...

Le trône de Serena vacille

Tennis L'Américaine a plusieurs records dans le viseur à l'US Open. Mais derrière elle, la chasse est ouverte. Plus...

Avec un Djokovic diminué, l’avantage est du côté de Murray

Tennis Titré à Wimbledon et aux Jeux olympiques, le Britannique aborde l’US Open dans les meilleures dispositions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.