«Je préfère jouer Novak en finale»

TennisQualifié pour une 15e demi-finale du Masters, Roger Federer gardera un oeil sur la télévision, vendredi, pour connaître son adversaire. Interview.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer, vous sortez d’un match maîtrisé contre Anderson (6-4, 6-3). Comment jugez-vous votre niveau de jeu? C’était bien. J’ai fait mon match. Je pense avoir réussi à le mettre mal à l’aise notamment grâce à mon slice et à mes variations. En plus, j’ai trouvé des bonnes zones au service ce qui est important contre les gros serveurs. Par exemple à 5-4 0/40, mon service a répondu présent. C’était capital car le match aurait vraiment pu tourner à cet instant. Mais au-delà du niveau de jeu, je suis surtout très content de mon attitude. Il y avait pas mal de questions en suspens après ma défaite contre Nishikori. J’ai un peu ramé (sic). Donc je suis soulagé et ravi de pouvoir vivre une quinzième demi-finale au Masters, ce qui n’est quand même pas rien.

Lundi et mercredi, vous avez choisi de passer une journée sans tennis. Allez-vous le refaire vendredi et comment occupez-vous ces journées? Oui, c’est prévu de couper également. Après, ces "jours off" passent assez vite. Parce que là, il est bientôt 23 heures (jeudi soir). Le temps de rentrer à l’hôtel et de me faire masser, je vais aller au lit vers 2h du matin. Donc pour être franc, je devrais me réveiller vers onze heures. Autant vous dire que, très vite, c’est l’heure de manger. Puis je case une séance de massage-stretching en début d'après-midi. Il me reste donc que la fin d’après-midi pour organiser un truc avec les enfants. Et puis le soir, j’essaie parfois d’aller manger en ville avec l’équipe ou des amis. Vous voyez, nous n’avons pas vraiment le temps de faire du tourisme. L’idée, c’est de me reposer et de passer du temps avec ceux que j’aime.

Le nom de votre adversaire en demi-finale n’est pas encore connu. Mais il pourrait s'appeler Novak Djokovic… Et je préférerais clairement jouer Novak en finale. Car cela voudrait dire que je me suis qualifié pour la finale. Concernant mon adversaire de samedi, il y a mille scénarios possibles. Donc je vais profiter de mon massage, de ma nuit et, demain, je regarderai tranquillement à la télévision qui se qualifie et dans quel ordre.

Mais vous n’avez pas de préférence? Non. Cela dit, je pense quand même que Novak va gagner son groupe (ndlr. il ne peut finir deuxième qu'en cas de défaite et de victoire d'Isner). Après, cela va se jouer entre Cilic et Zverev, c’est ça (ndlr. en réalité, Isner peut encore se qualifier)? J’ai un assez bon bilan contre Cilic. Quant à Zverev, j’ai appris à bien le connaître ces derniers mois, notamment durant les deux éditions de la Laver Cup. Franchement, je veux surtout me concentrer sur ma performance. Car l’année dernière, j’étais un peu passé à côté en demi-finale contre Goffin. Donc j’ai bien envie de me rattraper. (nxp)

Créé: 16.11.2018, 00h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...