Federer: «Je suis heureux pour Nadal»

Roland-Garros 2012Roger Federer n'a pas paru surpris du 7e triomphe de Rafael Nadal à Roland-Garros. A Halle en Allemagne, il a dit que les demi-finales avaient déjà posé les bases d'un «méga week-end» parisien.

Roger Federer n'est pas paru surpris du 7e triomphe de Rafael Nadal à Roland-Garros.

Roger Federer n'est pas paru surpris du 7e triomphe de Rafael Nadal à Roland-Garros. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Mais ce n'est pas parce que je m'attendais à une victoire de Rafa que ça doit enlever quelque chose à ce qu'il a accompli», a déclaré Federer, assurant étonnamment n'avoir vu «aucune image» de la finale entre Nadal et Novak Djokovic qui s'est terminée lundi.

Impressionné par «la capacité de l'Espagnol à surmonter chaque fois la pression, ce qui prouve que c'est un grand champion», le champion suisse l'était moins par le record historique du Majorquin, qui a passé d'une unité le Suédois Bjorn Borg dans les annales de Roland-Garros.

«Une fois les demi-finales en place, c'était sûr que ce serait un méga week-end: Novak pouvait faire un Grand Chelem sur deux saisons, Rafa s'imposer une 7e fois et moi viser une 17e victoire en Grand Chelem», expliqua encore Federer, privé de finale par le Serbe.

«Je suis heureux pour lui»

Que Nadal, avec ce 11e trophée, se rapproche de son record de 16 victoires en Grand Chelem? «Je n'y pense pas, affirma-t-il. On a des carrières si différentes que l'on ne peut pas vraiment comparer. Une approche différente, une philosophie différente, des titres différents... Je suis juste heureux pour lui en tant que joueur».

Halle, où il retrouvera Nadal, lance une saison sur herbe riche cette fois de deux sommets à Wimbledon: la 3e levée du Grand Chelem puis le tournoi des Jeux de Londres. Alors s'il fallait choisir entre un 7e sacre à «Wimby» ou les lauriers olympiques jamais coiffés en simple (double à Pékin 2008)?

«Honnêtement, les deux sont très difficiles à gagner, mais possibles», a admis Federer, ajoutant que le gazon augmentait ses chances par rapport à la terre rouge, «ne serait-ce qu'à cause de Rafa», tout comme le format d'une compétition disputée au meilleur de trois manches.

Quant à avoir une rue à son nom à Halle: «J'avais déjà des timbres en Autriche et en Suisse, mais une rue, jamais je n'y aurais pensé!» (si/nxp)

Créé: 11.06.2012, 20h30

Articles en relation

Un échec cuisant pour Roger Federer

Roland-Garros Le Bâlois a subi un échec cuisant (6-4 7-5 6-3 en 2h05') et logique en demi-finale de Roland-Garros face à Novak Djokovic, qui défiera le sextuple vainqueur de l'épreuve Rafael Nadal (no 2) en finale. Plus...

Les sept glorieuses de Nadal à Roland-Garros

tennis De 2005 à 2012, le Majorquin n'a perdu qu'un seul match sur la terre battue parisienne. Retour sur ses sept titres à Paris. Plus...

Insatiable, Nadal remporte son 7e Roland-Garros

Tennis Le Majorquin a écrit une nouvelle page de l'histoire du tennis lundi en dépassant le Suédois Björn Borg, avec qui, il partageait le record de victoires à Paris. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Etude: les Suisses champions du monde pour restituer un portefeuille perdu
Plus...