«À l’arrivée, je célèbre toujours avec une bière et une raclette»

VTTQualifié pour les Mondiaux, Alexandre Bryand a remporté deux fois le Grand Raid. Il s’attaque dimanche à la Barillette.

Alexandre Bryand représentera la Suisse aux Mondiaux de Grächen, le 21 septembre.

Alexandre Bryand représentera la Suisse aux Mondiaux de Grächen, le 21 septembre. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans les jardins de Mon-Repos, à Lausanne, Alexandre Bryand consulte l’appli des CFF. «J’ai rendez-vous chez l’ostéo à Villeneuve dans 40 minutes. Je serai plus rapide si j’y vais à vélo.» Sitôt l’interview terminée, le double vainqueur du Grand Raid (sur les parcours de 68 et 93 km) enfourche son VTT et file à vive allure pour recevoir ses soins.

À 31 ans, le Chardonneret est sur le point de vivre un rêve éveillé dans le milieu du vélo de montagne. Le 21 septembre, il participera pour la première fois aux championnats du monde de marathon à VTT, qui se dérouleront à Grächen (VS). Avant cela, «l’homme qui va plus vite que le train» s’attaquera à la Barillette ce week-end et au Grand Raid, dans un peu plus d’une semaine. Deux courses qui lui tiennent particulièrement à cœur.

À Chéserex, dimanche, il se lancera sur l’épreuve de 78 km (2650 m de dénivelé positif) avec quelque ambition. «J’étais 4e en 2017, 2e l’an dernier: y aura-t-il une suite logique?» interroge-t-il avec malice. Quant au Grand Raid, il se prépare à vivre des moments intenses sur le long parcours (125 km et plus de 5000 m de D+). «Cette épreuve est spéciale pour moi. J’aime le lever du soleil, le cor des Alpes et les Valaisans qui t’encouragent à fond. Et le plus important: à l’arrivée, je célèbre toujours avec une bière et une raclette.»

L’épicurien de 31 ans ne cache pas son petit faible pour la bière. «Je garde une sélection spéciale d’après-course. Une aux sels minéraux qui s’appelle «à BLOC», de la Brasserie du Jorat. Et une autre nommée la «Vélosophe», une bière genevoise, pour philosopher après le vélo.»

Bon vivant, Alexandre Bryand apprécie aussi les bonnes bouffes et les sorties entre copains. «J’essaie juste de profiter de la vie. Je serais certainement moins bon en VTT si je n’avais pas cela. J’y trouve un équilibre.»

À ses heures perdues, ce chargé d’e-marketing à Canal+ pratique l’escalade et le kitesurf. Son cerf-volant l’a d’ailleurs emmené sur le podium des Mondiaux de kitesurf sur neige en 2006. «Cet été, je suis parti une semaine à Rhodes pour en faire. Il m’arrive aussi d’aller à Yvonand, Versoix, Saint-Sulpice ou Préverenges, lorsqu’il y a du vent.» Le parallèle entre le VTT et le «kite» ne semble pas évident. «Pourtant, j’y retrouve le même esprit de compétition. Que ce soit dans l’un ou dans l’autre, je ne calcule jamais et je veux toujours aller plus loin.» La pratique au cœur de la nature est un autre point commun. «En Suisse, nous avons la chance de vivre dans le Disneyland du vélo. Aucun autre pays du monde n’est plus adapté pour la pratique de ce sport. Je découvre tous les jours de nouveaux sentiers, des directions inédites. Il y a ici tout ce qu’il faut pour se faire plaisir.»

Au boulot à vélo

L’homme est capable de développer 450 watts (pendant 5 minutes) sur sa machine. Et malgré un travail à 80%, il s’entraîne une vingtaine d’heures par semaine. «Je rentre notamment du boulot à vélo par n’importe quel temps, qu’il pleuve ou qu’il neige.» Des efforts payants, puisqu’en se classant dans le top 20 d’une course UCI (17e à Villard-de-Lans), il a reçu son sésame pour les Mondiaux.

Le plus surprenant est qu’Alexandre Bryand ne pratique intensivement le VTT que depuis quatre ans. «Je me réjouis de représenter la Suisse et de partager cette expérience avec les meilleurs vététistes du monde.» Il se frottera ainsi à des compétiteurs professionnels. «Les vingt ou trente premiers le seront, explique-t-il. Me classer dans le top 50 sera déjà un exploit, car les années d’expérience me font défaut.» En attendant, il espère briller à la Barillette. Pour pouvoir savourer une bonne bière, à l’arrivée.

Créé: 15.08.2019, 21h43

Carte d’identité

Prénom, nom Alexandre Bryand.

Né le 24 novembre 1987, à Genève.

Domicile Chardonne.

Profession
Chargé d’e-marketing pour Canal+ en Suisse.

Gabarit 1,85 m pour 70 kg.

Vélo Specialized S-Works Epic (valeur 10'000 - 11'000 francs).

Palmarès 2 x vainqueur du Grand Raid (68 km et 93 km). Vainqueur du MB Race Classic. Qualification pour les Mondiaux de Grächen (VS), en septembre.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.