La Fête fédérale, c’est quoi?

Lutte suisseDu 23 au 25 août, à Zoug, a lieu la Fête fédérale de lutte. Nous vous expliquons en quelques points ce dont il s'agit.

Le bernois Matthias Glarner a été couronnée «Roi» lors de la dernière Fête fédérale de lutte à Estavayer-le-Lac en 2016.

Le bernois Matthias Glarner a été couronnée «Roi» lors de la dernière Fête fédérale de lutte à Estavayer-le-Lac en 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

  • Les meilleurs lutteurs des cinq associations régionales (Association cantonale bernoise/58 participants; Association de lutte suisse de Suisse centrale/85); Association du Nord-Est/65; Association du Nord-Ouest/30 et Association romande/30) ne se retrouvent qu’une seule fois tous les trois dans la même compétition: la Fête fédérale. Cette année, six lutteurs étrangers participent à l’événement, pour un total de 276 athlètes. Le nombre de pratiquants, au pays, est d’environ 3000 actifs.

  • Être sélectionné pour la Fête est déjà un honneur, un peu comme une qualification aux Jeux olympiques dans les autres disciplines sportives.

  • La Fête fédérale est la seule compétition qui se joue sur deux jours, huit manches (combats) pour chacun (six, dans les fêtes régionales).

  • Le roi est désigné au terme du dernier combat, le dimanche après-midi, à 16 h 30. Après les sept premières manches, les deux lutteurs qui comptent le plus de points sont mis à part, laissant les autres en finir avec leur huitième manche; les deux hommes se retrouvent ensuite pour le dernier acte. Le vainqueur est couronné «roi», mais le perdant de cette ultime lutte n’est pas nécessairement – même rarement – classé deuxième de la Fête, puisqu’il a perdu un match alors que d’autres peuvent être invaincus, bien qu’ils ne figuraient pas parmi les deux meilleurs après les sept premiers combats.

  • Après la proclamation des résultats, les lutteurs choisissent leur récompense dans le pavillon des prix. Outre le taureau destiné au vainqueur, trois chevaux, un poulain, cinq bovins, des sonnailles et cloches, des bahuts, des chaises et de nombreux ustensiles d’une valeur d’environ 1 million de francs les attendent.

  • Entre 15 et 18% des participants reçoivent une couronne. La couronne fédérale a, pour un lutteur, à peu près la même valeur qu’une sélection en équipe nationale pour un footballeur ou un joueur de hockey sur glace.

  • L’aire de fête sera officiellement ouverte vendredi matin à 11 heures. À 13 heures, la traditionnelle réception du drapeau se fera sur la place de la Landsgemeinde, à Zoug et une heure plus tard sera donné le départ d’un grand cortège en direction du Herti, où l’arène a été installée. Plus de 1100 citoyennes et citoyens zougois participeront au cortège, sous le slogan: «La tradition rencontre la ville cosmopolite de Zoug.»

  • Dans le cadre de la «Fédérale» se tient un concours de lancer de pierres (20 kg, 40 kg et la fameuse pierre d’Unspunnen, qui pèse 83,5 kg). L’arène de lancer est située sur le terrain d’athlétisme, à proximité immédiate de la Zug Arena. Les cinq meilleurs lanceurs de la pierre d’Unspunnen s’affrontent le dimanche à 14 h 30 dans l’arène.

  • Les «Büezer Buebe» Gölä et Trauffer ont créé une chanson spécialement pour la Fête fédérale de Zoug. Elle sera interprétée pour la première fois lors de la cérémonie solennelle, dimanche, devant les 56'500 visiteurs présents dans l’Arena.

Créé: 23.08.2019, 13h22

Articles en relation

La «Fédérale», ou le plus grand événement sportif suisse de l’année

Lutte suisse Impossible de trouver manifestation plus traditionnelle. La Fête fédérale de lutte, qui se déroule tous les trois ans, s’est adaptée au temps qui passe, devenant un business millionnaire. Plus...

La lutte suisse marque les tatouages à la culotte

Fête fédérale Visibles sur les avant-bras de certains athlètes, les tatouages font grincer des dents une partie du milieu réuni à Zoug. Plus...

Trois sœurs de Moudon s’éclatent dans la sciure

Lutte suisse Brigitte, Yolanda et Lynda Foulk pratiquent ce sport traditionnel et tordent le cou aux préjugés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...