Passer au contenu principal

Le 1er Orny Ring a comblé pilotes et spectateurs

Course de motos disputée sur un ovale en terre, le flat track a réussi samedi son entrée en terres romandes.

S'aligner au guidon d'engins parfaitement inadaptés, comme ce chopper, fait aussi partie de l'esprit du flat track.
S'aligner au guidon d'engins parfaitement inadaptés, comme ce chopper, fait aussi partie de l'esprit du flat track.
Sylvain Muller
Derniers instants de concentration avant le départ.
Derniers instants de concentration avant le départ.
Sylvain Muller
S'aligner au guidon d'engins parfaitement inadaptés, comme ce scooter, fait aussi partie de l'esprit du flat track.
S'aligner au guidon d'engins parfaitement inadaptés, comme ce scooter, fait aussi partie de l'esprit du flat track.
Sylvain Muller
1 / 7

Samedi à Orny, la mayonnaise a pris!

Avec une cinquantaine de pilotes inscrits et le double de spectateurs, le Moto Club du Milieu du Monde a gagné son pari: le flat track fait désormais partie des disciplines motorisées présentes en Suisse. «Il y aura donc une 2e édition l’an prochain et je parie qu’on aura plus d’inscrits», s’enthousiasme le président Julien Lasserre.

Comme espéré, les concurrents venus de toute la Suisse romande, mais aussi de France voisine, on fait le spectacle sur l’anneau en terre tracé dans un champ. D’une des deux manières possible: soit en visant la performance, soit en roulant sur des engins parfaitement inadaptés.

Gilles Kuffer et Brice Daglia ont opté pour ce choix en s’alignant au guidon de leurs machines de route: «Nos pauvres motos n’avaient jamais touché la terre avant aujourd’hui. Pour la préparation, on a juste démonté ce qui se casse. Mais le pire, c’est de devoir rouler sans frein avant (ndlr: une des spécificités de la discipline), quand on arrive dans les virages, ça fait tout bizarre!»

Concessionnaire à Renens, Yann di Mauro est d’abord venu pour soutenir le club, «car les événements motos sont trop rares dans notre coin de pays». Mais il s’est vite pris au jeu, au point de figurer parmi les plus rapides. «Le secret est de bien doser les gaz pour gérer l’adhérence et donc la glisse.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.