Passer au contenu principal

Maison, surgelée, instantanéeSoupe oui, mais pas n’importe laquelle!

Les potages s’affichent comme des incontournables de l’hiver. Le problème? Des vertus radicalement différentes selon comment on les concocte.

Parce qu’elle préserve fibres et vitamines et permet d’ajuster l’apport en sel et en matières grasses, la soupe «maison» est hautement recommandable.  
Parce qu’elle préserve fibres et vitamines et permet d’ajuster l’apport en sel et en matières grasses, la soupe «maison» est hautement recommandable.  
Getty Images/Image Source

Pratiques, réconfortantes, en version chaude ou froide, les soupes se déclinent à l’envi et s’affichent comme les incontournables du menu lorsque le froid s’installe. Le problème? Des vertus radicalement différentes selon le procédé de fabrication choisi. Apport en fibres, vitamines, teneur en sels, en matières grasses et ajout de conservateurs, les écarts peuvent être criants. Décryptage avec Maria Lena Enz, diététicienne chez Team nutrition et membre de l’Antenne des diététiciens genevois (ADiGe).

Version «maison», l’option possiblement parfaite

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.