Passer au contenu principal

A Sotchi, athlètes et médias pas logés à la même enseigne

Le village olympique de Sotchi a été la première agréable surprise pour les sportifs. On ne peut pas en dire autant pour les journalistes, qui ont fait part de leur frustration sur les réseaux sociaux.

Le village olympique de Sotchi a été la première agréable surprise pour les premiers sportifs débarqués en début de semaine, convaincus qu'ils allaient trouver en Russie un confort beaucoup plus spartiate. «C'est mieux que ce je pensais», avoue Jenni Hiirikoksi, l'une des hockeyeuses de l'équipe finlandaise, fraîchement arrivée. «Car en Russie, on ne sait jamais ce qu'on va trouver...».

Le patineur de vitesse néerlandais Bob de Jong s'attendait aussi à autre chose: «Je suis surpris que cela soit aussi beau au vu des standards des hôtels du coin. C'est vraiment bien, bien mieux». Des villages olympiques, le médaillé de bronze du 1000 m à Vancouver en a vus quelques-uns puisqu'il a fait tous les Jeux d'hiver depuis 1998.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.