Passer au contenu principal

GenèveSon ADN est retrouvé sur le pantalon de la victime

Un jeune homme de 18 ans a été arrêté mercredi à Cornavin lors de son entrée à Genève. Il est accusé d’avoir volé le téléphone portable d’un passant en mai dernier sur le quai du Mont-Blanc.

Le  jeune homme interpellé mercredi à la gare Cornavin avait agressé un homme fin mai sur le quai du Mont-Blanc en compagnie d’un complice.
Le jeune homme interpellé mercredi à la gare Cornavin avait agressé un homme fin mai sur le quai du Mont-Blanc en compagnie d’un complice.
Photo d’illustration/Keystone

Un individu de 18 ans a été interpellé mercredi vers midi au passage frontière de Cornavin lors de son entrée à Genève. Interdit d’entrée en Suisse jusqu’en 2023, il était recherché suite à un vol à l’arraché commis avec l’aide d’un complice le 31 mai dernier sur le quai du Mont-Blanc.

Originaire d’Algérie, sans domicile fixe, le jeune homme a été appréhendé pour vol, lésions corporelles simples et infraction à la loi sur les étrangers et l’intégration, a communiqué la police genevoise jeudi.

Sang sur le pantalon

Lui et son complice avaient abordé fin mai un homme dans la rue, lui demandant une cigarette puis lui dérobant son téléphone portable avant de prendre la fuite à pied. La victime les avait rattrapés quelques mètres plus loin et avait reçu plusieurs coups.

L’homme avait déposé une plainte dans la foulée. Du sang retrouvé sur son pantalon avait été prélevé et analysé. Il a permis de mettre en cause l’individu interpellé à la gare Cornavin. Quant à son complice, il a déjà été arrêté en juin 2020 suite aux images de vidéosurveillance.

Emmené au poste, le prévenu ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. Il a été mis à disposition du Ministère public.

ATS