Passer au contenu principal

Lingerie trop sexy, non merci

Émoustiller monsieur en string et push-up? Totalement démodé. Place aux sous-vêtements post #MeToo qui allient plaisir et liberté.

Instagram @savagexfenty

Le porte-jarretelles façon pin-up de calendrier? Bientôt une pièce de musée. Le string dentelle rouge passion? Une relique de fond de tiroir. Le Wonderbra explosif censé aimanter le regard des mâles? Un slogan qui fait mal aux oreilles. Depuis plusieurs mois, le phénomène est indéniable: la lingerie féminine ultrasexy n’a plus la cote, les empires iconiques du frou-frou sont en déroute, les ventes s’essoufflent, les consommateurs grimacent.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.