Passer au contenu principal

A seize ans, un ado raconte son voyage vers Chabag

Le jeune Lausannois François-David Noir accompagna des vignerons de Lavaux jusqu'en Bessarabie. 1822

Le port d'Odessa, sur la mer Noire, en 1839.
Le port d'Odessa, sur la mer Noire, en 1839.
DR

Le dimanche 21 juillet de cette année-là, un convoi de quatre chars bâchés de toile cirée se fait harnacher rue Saint-Pierre, à Lausanne, et abondamment approvisionner: il va devoir cheminer en Suisse septentrionale, traverser les marches de l’Europe centrale jusqu’au Danube, puis celles, plus vastes, de l’empire du tsar Alexandre Ier, le vainqueur de Napoléon. Dans la 3e voiture se trouve Louis-Vincent Tardent, cultivateur-botaniste de Vevey, et chef de cette expédition qui met le cap sur le sud de l’Ukraine pour y gouverner une colonie vigneronne. Il y a aussi un Lausannois de 16 ans: François-David Noir, une tête brûlée qui ne rêve que d’odyssées et de «tentations orientales». Il a aussi le goût des observations et la manie de les griffonner dans des carnets qui feront l’objet d’un journal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.