Passer au contenu principal

Une Genevoise rajeunit le château de La Sarraz

Tout ce qui est moderne plaît à Hélène Revilliod. Mais son château est médiéval…

Le château de La Sarraz et deux aspects des collections: l’ancien (meubles de l’ébéniste suisse Funk du XVIIIe siècle) et le moderne (créations des années 20), mobilier préféré de la châtelaine genevoise Hélène Revilliod.
Le château de La Sarraz et deux aspects des collections: l’ancien (meubles de l’ébéniste suisse Funk du XVIIIe siècle) et le moderne (créations des années 20), mobilier préféré de la châtelaine genevoise Hélène Revilliod.
LDD

À La Sarraz, l’automne n’est pas synonyme de fermeture complète. Ce château vaudois accessible par l’autoroute Lausanne-Yverdon organise ces prochaines semaines de joyeux rendez-vous, notamment un jeu de rôle appelé «Donjons & Dahus», ce dimanche 29 septembre, le 13 octobre et le 10 novembre de 14 h à 17 h 30. On y attend aussi du monde le jeudi 3 octobre dès 17 h pour le sixième «Afterwok au château», dans la salle du grand cellier de l’antique demeure. Une animation qui ne serait pas pour déplaire à la dernière châtelaine des lieux, la Genevoise Hélène Revilliod. Cette dame aux goûts modernes et même avant-gardistes était la femme d’Henry de Mandrot, dont les ancêtres appelés Gingins-La Sarraz étaient les maîtres du château depuis le Moyen Âge.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.