Passer au contenu principal

2005: la Compagnie des Mots inaugure ses cafés littéraires

Sa présidente, Doina Bunaciu, ouvre le livre d’or de l’association qui promeut les auteurs romands depuis dix ans.

Doina Bunaciu devant l’arcade de la rue Vautier, à Carouge, où l’histoire de la Compagnie des Mots a commencé.
Doina Bunaciu devant l’arcade de la rue Vautier, à Carouge, où l’histoire de la Compagnie des Mots a commencé.
Steeve Iuncker

Donner la parole à ceux qui la couchent sur le papier. Et leur offrir un dialogue avec les gens qui les lisent. Voilà, depuis sa fondation en 2005, le cadeau que La Compagnie des Mots fait aux écrivains d’ici. En une décennie, l’association a invité plus de deux cents auteurs autochtones à converser avec leurs lecteurs selon le principe du café littéraire. Car les appétits de l’esprit convoquant des faims plus terrestres, la causerie entre gens de plume et bibliophages se prolonge toujours à l’apéro.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.