1891 Les Genevois traversent la rade gelée

J'y étaisCinq imprudents tombent à l'eau et une étudiante meurt noyée.

Une file ininterrompue parcourt la rade gelée.

Une file ininterrompue parcourt la rade gelée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les premiers mois de 1891 fournissent aux Genevois matière à s’extasier. Avant le retour de la bise en février, propice aux photographes (déjà!), la «congélation du lac», comme on dit à l’époque, permet aux plus hardis de traverser la rade à pied. Cet événement extraordinaire a lieu le 18 janvier. C’est un dimanche et les Genevois sont nombreux, dès le matin, à se retrouver sur les quais des deux rives.

Grâce à une température de - 14 degrés et à une forte bise, les berges sont recouvertes d’une épaisse couche glissante et la surface de l’eau semble avoir durci pendant la nuit. Sur le quai des Eaux-Vives, personne n’ose s’aventurer sur la glace avant qu’un jeune homme donne l’exemple à ses risques et périls. Il semblerait que cet audacieux garçon était Edmond Turrettini, alors âgé de 16 ans, qui deviendra conseiller d’Etat en 1926, et présidera le Département de justice et police. A ce titre, c’est lui qui ordonnera l’interdiction de marcher sur la rade partiellement gelée pendant l’hiver 1929, 38 ans après son exploit de 1891!

A la suite du jeune Turrettini, les curieux s’engagent sur les flots figés et traversent jusqu’aux Pâquis. Au loin, devant eux, se dresse la masse encore neuve du Kursaal, devenu plus tard la Grand Casino. «Ce fut, des heures durant, une file ininterrompue de piétons traversant d’une rive à l’autre», rapporte un témoin dans l’"Almanach du Vieux Genève". Certains promeneurs voient le sol se dérober sous leurs pieds. Quatre personnes «prennent béchet» du côté du Jardin Anglais. Cette expression figure dans le Glossaire genevois. Elle signifie tomber dans l’eau à travers la glace. «Béchet» veut dire «brochet», un poisson familier des plans d’eau sur lesquels les Genevois patinaient en hiver. Nos quatre infortunés promeneurs ayant pris béchet sont prestement repêchés et réconfortés.

Alors que la police a déjà interdit la fréquentation des lieux, un cinquième homme se met à courir sur la rade gelée qui cède sous son poids. Lui aussi en sort indemne. Une étudiante de l’Ecole dentaire n’a pas cette chance. On la retrouve sans vie. Le grand froid dure jusqu’au 22 janvier 1891, puis reprend en février. Cette fois-ci, le lac gèle à Territet, dans le golfe de Clarens, entre Chillon et Montreux, de Montreux au Bouveret, devant Morges. A Genève, c’est la première fois qu’il fait si froid depuis 1859, où la température était descendue à - 23,3 degrés, mais sans congélation du lac.

Il faut remonter à 1854, le 15 février, pour trouver la rade gelée. Même phénomène en 1830, 1814 et 1810, favorisé par la bise et la présence des chaînes qui ferment alors le port. Poussée par le vent du nord glacial, l’eau de surface se transforme en glaçons, qui s’agglutinent devant les chaînes, amorçant ainsi la formation d’une couche de glace qui s’étend de plus en plus.

En 1891, il n’y a plus de chaînes mais des «chabaurys», comme on appelle certains bâtis provisoires en Suisse romande. Le 13 janvier, le "Journal de Genève" explique que «Le service des eaux a fait barrer les arches du pont du Mont-Blanc au moyen de chabaurys lestés avec des barres de fer afin d’arrêter les glaçons et d’éviter ainsi des accidents au bâtiment des turbines. Les glaçons arrêtés par ces barrières se sont congelés et tout le pont, sauf une travée, est barré par une large ceinture de glace.»

Du 13 au 18 janvier, la surface gelée s’étend et se durcit. Cette congélation est si exceptionnelle qu’une médaille commémorative est gravée par Hugues Bovy. On y voit les gens marchant sur la glace, encadrés par le pont dit du goléron des Eaux-Vives. (TDG)

Créé: 17.01.2015, 12h40

Articles en relation

1679 Première messe catholique dans la Rome protestante

J'y étais Longtemps avant l’œcuménisme, le catholicisme revient par la petite porte. Plus...

1989-1990: Le «scandale des fiches» secoue la Suisse

J'y étais Porträt Plus de 900 000 personnes ont été espionnées pendant la guerre froide, dont l’avocat socialiste Nils de Dardel. Plus...

1989 Chute du dictateur roumain Nicolae Ceausescu

J'y étais Porträt Le tyran a été exécuté il y a 25 ans. Liliana Halfon a vécu l’événement depuis son exil genevois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...