1862 - Le bateau l’«Hirondelle» sombre à La Tour-de-Peilz

Chronique historiqueC’était le premier vapeur du Léman de construction suisse. II ne vogua que sept ans…

Une tentative de renflouage de l’«Hirondelle» en 1862.

Une tentative de renflouage de l’«Hirondelle» en 1862. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les hirondelles sont faites pour voler, non pour voguer. Telle pourrait être la morale de l’histoire du vapeur "Hirondelle", qui circule d’août 1855 à juillet 1862 sur les eaux du lac. Un beau fiasco pour ce premier vapeur lémanique de fabrication suisse et presque entièrement métallique!

Son épave est encore visible aujourd’hui pour les plongeurs aguerris, à 60 mètres de profondeur et à 200 mètres du rivage, devant La Tour-de-Peilz. C’est là que le 10 juin 1862, l’"Hirondelle" s’échoue sur des récifs, au lieu-dit La Becque. En ce jour de marché, les barques sont nombreuses dans ce secteur. La présence de l’une d’elles, la "Jeanne d’Arc", incite très imprudemment l’"Hirondelle" a se rapprocher de la côte pour l’éviter. Des rochers sont là, qui stoppent brusquement la marche du vapeur. La "Jeanne d’Arc" et des petits bateaux de pêche se portent au secours des passagers, au nombre de 350, qui débarquent tous indemnes à La Tour-de-Peilz. Le contenu du bateau – marchandises, meubles, tapis, etc. – est lui aussi transporté sur le rivage.

Le bâtiment reste échoué plusieurs semaines sans pouvoir être remorqué puis sombre entièrement le 30 juillet, secoué par une tempête nocturne. A noter qu’en novembre 1863, la même barque "Jeanne d’Arc", qui a indirectement causé la perte de l’"Hirondelle" disparaît à son tour au fond du lac après avoir heurté nuitamment le vapeur "Simplon". Les trois passagers de la barque meurent noyés.

Le responsable de la mauvaise manœuvre de l’"Hirondelle" est un nommé Visinand, qui remplace ce jour-là le timonier habituel du navire, Perrey dit «le Zèbre». Malade, ce vieil homme a surestimé les compétences de Visinand en le proposant pour le remplacer. «Toute la faute est à ce timonier qui dans cette circonstance s’est conduit comme un enfant ne l’aurait pas fait», conclut dans son rapport le préfet de Vevey, Jean Jacob Roche.

Pourtant, la carrière de la future épave avait commencé sous les meilleurs auspices. A la veille du Second Empire, l’"Hirondelle" est un nom de bateau à la mode. En août 1850, le vapeur qui transporte le président de la République française, Louis-Napoléon Bonaparte, sur la Saône s’appelle comme ça.

Cinq ans plus tard, toujours en août, le lancement de l’"Hirondelle" suisse attire de nombreux curieux à Ouchy. Ils découvrent émerveillés ce bâtiment «extrêmement gracieux par la forme de sa coque et particulièrement remarquable dans l’harmonie de ses proportions et le bien fini de tout ce qui le compose», nous apprend le reporter du "Journal de Genève".

L’"Hirondelle" sort des ateliers Escher, Wyss & Cie à Zurich. Sa chaudière est «d’une solidité à toute épreuve» et sa puissance doit lui permettre de «faire le trajet de Genève à Villeneuve en trois heures et trois quarts, y compris les arrêts dans les stations intermédiaires.»

Une quinzaine d’années avant le lancement de l’"Hirondelle", le Vaudois Vincent Perdonnet fait paraître à Lausanne la première "Notice sur les bateaux à vapeur du lac Léman". Sa liste chronologique commence par le "Guillaume Tell" (en bois) en 1823, le "Winkelried" (en bois) en 1825, le premier "Léman" (en bois) en 1826, l’"Aigle" (en bois) en 1837 et le second "Léman" (en fer) en 1838. Ces bateaux devaient beaucoup aux constructeurs français et anglais qui réalisaient les différents éléments des bâtiments, dont seul l’assemblage avait lieu en Suisse. D’où la fierté de disposer enfin en 1855 d’un bateau 100% suisse. (TDG)

Créé: 09.06.2015, 09h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...