Passer au contenu principal

1536 François Bonivard est libéré par les Bernois à Chillon

Attaché pendant six ans à une colonne, le prieur de Saint-Victor retrouve la liberté et découvre une Genève rendue méconnaissable.

Le château de Chillon.
Le château de Chillon.
GÉRALD BOSSHARD

On ne saurait plus dire de nos jours qui était François Bonivard si le château de Chillon n’était pas là pour nous rappeler son histoire. Quand on visite les souterrains du célèbre monument historique vaudois, la colonne à laquelle l’ancien prieur de Saint-Victor est resté enchaîné pendant quatre ans fait immanquablement sensation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.