Passer au contenu principal

La fondue de Pittet, le secret le plus onctueux de Genève

Depuis un quart de siècle, le fromager de la place du Cirque dégaine une moitié-moitié pas mezzo

Olivier Pittet, fromager-traiteur à la gouaille toute genevoise, fait fumer les caquelons tous les midis
Olivier Pittet, fromager-traiteur à la gouaille toute genevoise, fait fumer les caquelons tous les midis
OLIVIER VOGELSANG

Warf, warf, warf. Tiens, bizarre: il y a des gens qui se fendent la poire dans la cave. On est en train de s’offrir une tarte au gruyère et une salade chez le fromager traiteur de la place du Cirque. Et voilà que de joyeux gloussements s’échappent du plancher. On interroge le maître des lieux, soit le pétulant Olivier Pittet, qui éclaire notre lanterne. «Il y a une équipe qui mange la fondue, là en bas». En fait, il y a tous les jours de l’hiver une équipe qui mange la fondue là en bas, à l’unique table qui trône dans le sous-sol de la boutique. Et la dégustation de ce caquelon souterrain s’avère fort prisée. Le carnet de réservation est plein jusqu’à fin mars. Ne cherchez plus la moitié-moitié la plus convoitée et confidentielle du canton: la voilà.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.