Passer au contenu principal

Des conspirations nées de la méfiance à l’égard des élites

Vrais complots et fausses informations suscitent le scepticisme du peuple vis-à-vis de ses gouvernants. La faute à qui?

Le nuage de Tchernobyl s’est miraculeusement arrêté aux portes de la France. Un mensonge d’Etat qui alimente la défiance envers le gouvernement et les médias.
Le nuage de Tchernobyl s’est miraculeusement arrêté aux portes de la France. Un mensonge d’Etat qui alimente la défiance envers le gouvernement et les médias.
AFP

Les médias et les pouvoirs publics cherchent à nous dissimuler la vérité. Voici résumée en quelques mots la base de toute théorie du complot. Mais pourquoi doute-t-on autant de nos élites, jusqu’à les percevoir comme des menteurs? «Il ne faut pas être naïf. Les complots existent depuis toujours et certains sont certainement en train de se tramer, répond Loïc Nicolas, chercheur à l’Université libre de Bruxelles et spécialiste de la rhétorique des conspirations. Douter de la parole officielle n’a donc rien d’illogique. Si vous prenez l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy (JFK), par exemple, il y a des éléments étranges, des zones d’ombre et des questions sans réponse. On peut légitimement être troublé.» Un avis partagé par Olivier Dard, historien à l’Université Paris-Sorbonne: «Les politiques, les médias et les scientifiques ont affirmé pendant des années que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté miraculeusement aux portes de la France. Après ça, comment voulez-vous que les gens ne mettent pas en doute la parole des élites?»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.