Découverte inédite de plasticité cellulaire

SantéEn s'inspirant des cellules pancréatiques, capables de s'adapter pour combler un manque d'insuline, des chercheurs de l'Université de Genève ont fait une belle découverte.

En s'inspirant des cellules pancréatiques, des chercheurs de l'Université de Genève ont fait une belle découverte.

En s'inspirant des cellules pancréatiques, des chercheurs de l'Université de Genève ont fait une belle découverte. Image: Frederick Florin/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des chercheurs de l'Université de Genève ont découvert un phénomène de plasticité cellulaire inconnu jusqu'ici. Ils ont compris comment des cellules pancréatiques réussissent à s'adapter pour combler un manque d'insuline.

«Ces résultats permettent d'envisager des stratégies thérapeutiques entièrement nouvelles qui feraient appel aux capacités régénératrices du corps», indique lundi dans un communiqué l'Université de Genève. Ces travaux du professeur Pedro Herrera et de son équipe sont publiés dans la revue Nature Cell Biology.

En cas de diabète, les cellules pancréatiques bêta sont détruites ou ne sont plus capables de sécréter de l'insuline. Les chercheurs sont parvenus à montrer comment une partie des cellules alpha et delta, qui produisent habituellement d'autres hormones, peuvent prendre le relais des bêta endommagées en se mettant à produire de l'insuline.

Conversion cellulaire

Dans ses précédentes recherches, le professeur Herrera avait déjà démontré l'existence d'une capacité naturelle de régénérescence des cellules productrices d'insuline. «Ce phénomène ne concerne cependant que 1 à 2% des cellules alpha et delta. Pourquoi certaines cellules opèrent-elles cette conversion et d'autres pas ? Et surtout, serait-il possible de l'encourager?», s'interroge le professeur.

Pour tester leurs différentes hypothèses, les chercheurs ont transplanté des îlots pancréatiques chez des souris normales. Ils ont conclu que la seule explication à cette conversion cellulaire était que la capacité de reprogrammation est intrinsèque à l'îlot pancréatique où se trouvent ces cellules.

Nouveaux traitements

«Maintenant que nous commençons à comprendre les mécanismes de cette plasticité cellulaire, nous pensons que cette capacité de transformation pourrait être exploitée à l'avenir pour proposer de nouveaux traitements», indique le professeur Herrera. L'idée que les cellules une fois différenciées restent stables à jamais se trouve aujourd'hui remise en cause.

Cette faculté des cellules déjà spécialisées à changer de fonction pourrait se révéler capitale dans bien d'autres pathologies dues à une mort cellulaire massive ou inappropriée, conclut le professeur Herrera. La maladie d'Alzheimer ou l'infarctus du myocarde sont ainsi dans la cible. (ats/nxp)

Créé: 22.10.2018, 17h08

Articles en relation

Le débat sur l'apparition de la vie relancé

Sciences La NASA conteste une étude qui affirmait que l'activité microbienne avait débuté il y a 3,7 milliards d'années sur Terre. Plus...

Des souriceaux nés de souris de même sexe

Sciences Des chercheurs ont réussi l'impensable: faire naître des petits sur la base de deux parents du même sexe. L'expérience réussie sur des souris reste discutable au niveau éthique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...