Le temps d'après les votations

Image: Enrico Gastadello

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Veyrier, 19 février Il est intéressant de voir de quelle manière le Conseil d’État a interprété les résultats de la votation du dimanche 9 février concernant la proposition de futures constructions à Cointrin.

D’une part, il ne remet pas en cause sa gestion approximative de la crise du logement vécue à Genève depuis plus de vingt ans et d’autre part, il ne comprend pas que la population ait refusé ce projet pourtant si bien ficelé et supporté par un argumentaire incontestable…

Dans la foulée, le gouvernement s’empresse de dire aux Genevois que ce résultat aura de lourdes conséquences qu’il faudra assumer: exode de la population par manque de logements et accroissement du trafic des pendulaires vaudois et frontaliers. Ce constat sous-entend plusieurs choses. D’ici aux dix-quinze prochaines années, il y aura tout autant si ce n’est plus de voitures sur les routes qu’aujourd’hui (donc indirectement un aveu d’échec de la politique liée à la mobilité).

Les milliers de mètres carrés de bureaux vides ne changeront pas d’affectation (et on va continuer à en construire avant même de savoir si l’on pourra loger les futurs employés).

Le mode de travail de demain sera le même qu’aujourd’hui (alors que le télétravail se développe et que des espaces de travail partagé s’établissent hors des centres-villes).

Finalement et en résumé, le développement de Genève tel qu’envisagé par nos édiles est le même que pour les cinquante dernières années: tout à l’économie, et après on bricole…

Ce gouvernement, de même que les précédents, manque d’une vision claire quant à l’avenir de Genève d’ici à trente à cinquante ans.

Nous ne pouvons pas continuer à vouloir attirer indéfiniment des entreprises internationales sous prétexte de confort économique sur un territoire fini aussi petit que notre canton, car cela se fait fatalement au détriment de la population. Et pas seulement au niveau du logement.

Il serait temps de changer de paradigme.

Julien Jordan

Créé: 21.02.2020, 21h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...