Faut-il racheter des années dans mon 2e pilier?

Chroniques bancairesComment ceux qui n'ont pas assez cotisé pour la retraite peuvent-ils combler leur lacunes?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les rachats dans leur institution de prévoyance permettent aux personnes qui n'ont pas suffisamment cotisé à leur 2e pilier de combler leurs lacunes sans quoi elles n'auraient droit à la retraite qu'à de modestes rentes de vieillesse. Ces cotisations volontaires sont toujours possibles lorsqu’on entre dans une caisse de pensions, en principe, chaque année. Ils sont d’autant plus intéressants qu’ils sont entièrement déductibles du revenu imposable et permettent donc de substantielles économies fiscales.

«On doit éviter les rachats massifs en une seule fois»

Ces versements ne sont évidemment recommandés que si l'institution paraît apte à assumer ses promesses de prestations en se basant fondamentalement sur le taux de couverture. Si les rachats s'avèrent justifiés, encore faut-il choisir le bon échéancier pour optimiser les avantages fiscaux qui les accompagnent: ainsi, on doit éviter les rachats massifs en une seule fois, mais plutôt les échelonner sur plusieurs années. Non seulement parce que le versement pourrait dépasser le revenu imposable, mais aussi parce que l'impôt est progressif ; c'est-à-dire que les déductions fiscales sont particulièrement avantageuses pour les tranches de revenus les plus hautes.

Il peut être intéressant de repousser le plus tard possible les rachats éventuels, surtout si l'institution de prévoyance n'assure que des rendements très faibles. Il pourrait en effet s'avérer plus judicieux d'investir entre-temps sur d'autres instruments financiers et de procéder aux rachats quelques années avant le départ en retraite. Mais, dans ce cas, ceux qui voudraient retirer leur capital devraient effectuer ces rachats au moins trois ans avant cette échéance. Sinon, selon un arrêt du Tribunal fédéral, ces fonds pourraient être bloqués et ne plus être disponibles que sous forme de rentes. (TDG)

Créé: 09.01.2018, 18h06

Albert Gallegos - Conseil patrimonial, BCGE

Articles en relation

L’avenir du deuxième pilier provoquera de gros tiraillements

Prévoyance professionnelle Le 5 juin, le Conseil des Etats a pris une décision qui enchante les magistrats genevois et vaudois gérant l’aide sociale. Tout en suscitant l’ire des milieux immobiliers et des caisses de pension. Plus...

«Face à la crise du 2e pilier, il faut réagir et renforcer le 1er pilier»

Initiative AVSplus Doris Bianchi, secrétaire dirigeante de l'Union syndicale suisse, défend l'initiative soumise au peuple le 25 septembre Plus...

Caisses du 2e pilier: année noire à la Bourse

Retraites Le professeur André Dubey fait le point sur la situation des caisses de retraites, dont la moitié présente des risques élevés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...