Début d'année chahuté pour Snapchat

Particulièrement appréciée des ados, l'application Snapchat annonce 178 millions d'utilisateurs par jour. En Suisse, on compte quelque 375 000 utilisateurs.

Particulièrement appréciée des ados, l'application Snapchat annonce 178 millions d'utilisateurs par jour. En Suisse, on compte quelque 375 000 utilisateurs. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'année avait pourtant bien commencé pour Snapchat, l'application aux contenus éphémères prisée des ados. Le 7 février, Snap Inc., la société éditrice du réseau social, avait surpris en publiant de bons résultats trimestriels. Son titre s'était même envolé à la bourse de New York (+24%), Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf, que ça n'a pas duré. A peine deux jours plus tard, Snapchat se retrouvait sous le feu des critiques. En cause: le déploiement de sa dernière mise à jour, pourtant annoncée le 29 novembre 2017 (voir la vidéo ci-dessous).

Dans sa nouvelle version, l'application sépare le contenu en deux catégories (voir l'image ci-dessous). D'un côté (à gauche), les publications – appelées «Stories» – des amis de l'utilisateur qui sont désormais mélangées aux conversations (ndlr: auparavant, elles étaient séparées et classées par ordre chronologique). De l'autre (à droite), l'espace «Discover», le flux d'actualités réservé jusqu'alors aux médias, qui est depuis inondé par les publications de marques, célébrités et autres influenceurs.


À gauche: l'espace «Amis». Au centre: l'écran principal de création de Stories. À droite: l'espace «Discover». (Cliquez sur l'image pour agrandir)

Une réorganisation que les adeptes de la version d'origine n'ont pas du tout apprécié. Ils estiment que l'application est devenue un véritable «cheni». Mais surtout, ils reprochent à Snapchat de vouloir privilégier les revenus publicitaires par rapport à ses utilisateurs.

Sur Twitter, on ne compte plus les messages de mécontents depuis deux semaines. «Je crois que je vais abandonner Snapchat, je suis complètement perdue depuis la dernière mise à jour», tweete Julie . «Qu’y a-t-il de pire en 2018 que la mise à jour Snapchat?», s'exclame Alexandre. «Je n’ai jamais été aussi perdu dans une nouvelle version d’une application comme aujourd’hui», commente pour sa part Emmanuel.

Et comme si cela ne suffisait pas, une pétition a même été lancée sur le site Change.org. Signé par plus de 1,2 million d'internautes, le texte demande purement et simplement un retour à la précédente mouture.

Malgré la grogne et les menaces de nombreux utilisateurs de quitter l'application, le patron de Snap Inc., Evan Spiegel, tient bon. Lors d'un événement organisé par Goldman Sachs mi-février, il s'est félicité de la nouvelle version de Snapchat et a rejeté tout retour en arrière. Le patron du réseau social s'était même félicité de ces critiques, les considérant comme la preuve que cette nouvelle version de l'application était une réussite. Les carottes semblaient donc cuites pour les mécontents qui n'auraient alors d'autres choix ces changements de faire avec ou de quitter Snapchat.

Mais c'était sans compter un nouveau rebondissement. Moins d'une semaine après les déclarations de son CEO, l'entreprise annonçait deux nouveautés à venir. La première, dont le but est clairement de rassurer les déçus de la dernière mise à jour, consiste en la mise en place d'onglets «Stories» et «Groupes» dans l'espace «Amis», rapporte le site 01Net.com. Objectif: séparer ces deux catégories du reste des conversations et rendre ainsi une certaine visibilité aux Stories. Dans l'espace «Discover», un onglet permettra là aussi de séparer les abonnements aux médias des autres publications.

Quant à la seconde nouveauté, empruntée à son rival Instagram (pour une fois), permettra aux utilisateurs d'intégrer des GIFs dans leurs publications (ndlr: aussi appelées snaps), grâce à un partenariat avec Giphy, célèbre éditeur d'images animées.

Tout est bien qui finit bien...

(TDG)

Créé: 27.02.2018, 07h25

Aymeric Dejardin-Verkinder, Community manager

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone
Plus...