Passer au contenu principal

Voyages fantasmés, espionnage banalisé

Aux portes de Genève, les frontières restent en partie fermées. Lutte contre le coronavirus oblige, les voyages sont loin d’être une priorité. Et pourtant, hier matin, c’est bien les pieds dans l’eau que je me suis réveillé.

À Seignosse plus précisément, petite bourgade du Sud-Ouest de la France. Territoire encore inconnu la veille, devenu en un instant destination de vacances potentielle. La conclusion d’un voyage – virtuel – commencé quelques minutes plus tôt à Hawaï sur les traces de Coco Ho, une surfeuse professionnelle américaine.

D’ailleurs, c’était son anniversaire hier. Vingt-neuf ans. Un événement célébré à l’unisson sur Instagram par une communauté de la glisse très internationale. Au milieu des messages de rigueur, celui d’une amie, Maud Le Car. Une personnalité visiblement publique – 113000 abonnés – au nom à consonance bien française. Quelques clics et autant de photos de plages paradisiaques plus tard, je découvre que la jeune femme vit en France, dans les Landes, à Seignosse donc. Ou du moins, c’est là qu’elle semble être confinée.

Un autre clic nous conduit à des allées de pins – 5 km de forêt à en croire Wikipédia –, à quatre plages de sable fin et à d’infinies sessions de surfs endiablées. Parmi les autres visages de la commune, des gens jeunes, beaux et souriants – dont Camille Chapelière, un champion de moto sur sable – parfait reflet d’une réalité Instagram où les aînés confinés ne pointent pas le bout du nez.

Deux championnes de surf, un motard musclé et un petit village retiré, la moisson est honorable. L’espionnage sur les réseaux sociaux est décidément une belle manière de voyager. Le télétravail peut commencer.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.