Passer au contenu principal

L’éditorialLe duel géant des boucs émissaires

Que nous cache la Chine? Faut-il croire les États-Unis? Décidément, nous vivons des temps surprenants. Et pour tout dire, inquiétants. Le Covid-19, défi sanitaire sans précédent, nous a déjà obligés à accepter l’inimaginable: confinement chez soi, distance physique, suspension de l’économie… Puis un retour à la «normale» qui n’y ressemble pas vraiment, sur fond de récession. L’heure est à la solidarité, voudrait-on croire. Aux efforts concertés.

----------

À lire:Que cache la guerre des mots entre Washington et Pékin?

----------

Pourtant, nous voilà obligés d’assister, impuissants, à un inquiétant spectacle: deux grandes puissances – États-Unis et Chine – qui se lancent des accusations les plus grotesques. À la théorie du complot martelée à Washington répond un scénario improbable concocté à Pékin. Les deux capitales se rejettent la faute de l’épidémie, pour ne pas avoir à justifier leurs propres manquements, leur incompétence, leurs mensonges. Donald Trump exige, illico, une enquête internationale sur l’origine du virus, le régime communiste refuse en dénonçant une opération «politisée» plutôt qu’une recherche de vérité. Et d’accuser les États-Unis, pays qui compte aujourd’hui le plus de victimes au monde, de n’avoir pas fait le nécessaire pour tenter de stopper la pandémie.

L’un et l’autre se prennent pour bouc émissaire. C’est bien pratique, à l’heure d’affronter le désastre sanitaire et économique. Aux États-Unis, à six mois de l’élection présidentielle, Donald Trump cherche à se dédouaner. En Chine, le Parti communiste tente de canaliser les frustrations et d’éviter des explosions de colère dans son immense population, habituée à une croissance constante, souvent à des taux impressionnants.

Ce manège serait amusant s’il n’était pas désespérant pour le reste du monde. Car pour qu’il y ait une reprise économique, il faut une entente entre ces deux géants si interdépendants.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.