Trump, trois présidents en un à l’ONU

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tout le monde l’attendait. Qu’est-ce que cet «atypique» président des Etats-Unis avait donc à dire au monde? Pour la première fois, mardi, Donald Trump s’adressait aux dirigeants de la planète à l’assemblée générale annuelle des Nations Unies. Et il n’a pas déçu.

Lire aussi: Trump défie le monde et «Rocket man»

Bien sûr, il a fait du «Trump». Face à un Kim Jong-un – qu’il nomme «Rocket man» à la tribune comme dans ses tweets – il montre les muscles: «Si les Etats-Unis sont menacés, ils n’auront pas d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord.» Murmures dans les allées.

Sur le financement de l’ONU, le locataire de la Maison-Blanche répète que la contribution des Etats-Unis à hauteur de 20% est trop importante et guère équitable. Et qu’à l’avenir, les échanges avec son pays devront être plus équilibrés. «America first», c’est bon pour tout le monde, poursuit-il, invitant les autres chefs d’Etat et de gouvernement à travailler à «la prospérité de leur pays». Chacun pour soi et les Nations Unies pour tous.

Mais Donald Trump a aussi parlé des «Etats voyous» (Corée du Nord, Iran, Syrie) et des régimes communistes qui ont «tous fait le malheur de leur peuple» (Venezuela, Cuba), avec les accents de ses prédécesseurs républicains George W. Bush et Ronald Reagan. L’accord sur le nucléaire iranien? «Nous ne pouvons pas le respecter.» Sur son banc, le premier ministre israélien jubile. L’ouverture à Cuba? Oubliée.

En incarnant trois présidents en un, Trump s’inscrit dans une lignée où Barack Obama n’a définitivement pas sa place. (TDG)

Créé: 20.09.2017, 07h16

Olivier Bot, responsable de la rubrique Monde

Articles en relation

Trump défie le monde et «Rocket man»

Assemblée générale de l’ONU Pour son premier discours à l’ONU, le président américain n’a pas déçu sa base électorale: il s’en est pris à de commodes ennemis, dont la Corée du Nord. Plus...

Doris Leuthard répond en patriote au président américain

Nations Unies Le discours de Donald Trump a changé la donne quelques minutes avant l’allocution de la présidente de la Confédération. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Croisières: les superpaquebots débarquent
Plus...