Populisme contre pluralisme

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et si le populisme était l’expression d’un désir de protection et d’autorité? D’un peuple qui aurait renoncé un temps au sens critique, au pluralisme, à la diversité, à la complexité, pensant ainsi retrouver un peu de souveraineté dans un monde globalisé et s’assurer la sécurité. Peut-être. C’est en tout cas comme cela que les démagogues et des chefs d’Etat autoritaires voient leur peuple. Une foule qui suit, qui plébiscite son leader et l’applaudit, en se dispensant de l’interroger sur sa politique.

En Turquie, Erdogan s’appuie sur la rue pour contrer les coups d’Etat militaires, mais aussi pour éliminer tout pluralisme dans les médias et toute opposition dans son pays. En Russie, le président Poutine sait qu’il a carte blanche pour redonner au pays sa fierté à l’international. Soutenu par une majorité du peuple, qui a conservé un mauvais souvenir des anarchiques soubresauts libéraux des débuts de l’ère post-soviétique, il a aussi mis au pas toute concurrence oligarchique et toute ingérence non gouvernementale.

Aux Etats-Unis, Donald Trump exprime, par sa façon d’être et ses mots, l’idée que les Américains n’ont plus à se poser de question. Que leur intérêt et les solutions à leurs problèmes sont simples: rejeter les migrants, se libérer des obligations internationales, se protéger de la concurrence, en particulier chinoise.

En Europe, aussi, présenter la Nation comme identitaire, ne faisant que peu de place à la pluralité des religions ou des origines, séduit. Au prix du pluralisme et de la diversité?

Créé: 02.01.2017, 19h11

Olivier Bot, responsable de la rubrique Monde.

Articles en relation

Qui s’allie avec qui? La mosaïque de la droite radicale en Europe

Populisme Le national-populisme progresse un peu partout en Europe. Paradoxalement, ces formations souvent eurosceptiques se renforcent grâce à l'UE. Plus...

Donald Trump, star du populisme de circonstance

Etats-Unis L’homme d’affaires new-yorkais ne cache pas avoir adopté un message populiste formaté pour remporter la Maison-Blanche. Plus...

«Nous sommes entrés dans l’âge des démagogues»

Populisme (1/5) Aux Etats-Unis avec Donald Trump comme en Europe, le national-populisme gagne en puissance, jusqu’à triompher dans les urnes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...