Paléo n’a plus le monopole de l’été

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 44e Paléo ouvre aujourd’hui avec une programmation haute en couleur. Le rap francophone y compte une majorité de représentants? C’est la tendance actuelle, avec sa diversité de styles, d’ambitions, de publics également. Peu de choses en commun, en effet, entre la variété familiale de Soprano et l’humour noir d’Odezenne. Concernant son affiche, Paléo fait avec son temps, et pour tous les goûts.

Cependant, un souci majeur se fait jour, qui concerne l’open air nyonnais comme tous ses concurrents. Paléo, c’est une première depuis si longtemps, peine à vendre l’entier de ses soirées. Le festival, s’il reste le plus gros rendez-vous autour de l’arc lémanique, perd ainsi peu à peu sa position dominante sur le marché des concerts estivaux.


Lire aussi: Le 44e Paléo ouvre avec Christine and the Queens


C’est que la belle saison déborde de propositions. Si le nombre de festivaliers ne diminue pas, en revanche le public se dilue. En 2018 déjà, la «Tribune» faisait le constat suivant: pas moins de douze rendez-vous majeurs occupent la région comprise entre la France voisine et la Sarine.

Dans un périmètre de plus en plus petit, les affiches tendent à s’uniformiser. Ainsi de cet été 2019 encore: du Musilac d’Aix-les-Bains à Sion sous les Étoiles en Valais, du Guitare en Scène de Saint-Julien-en-Genevois au Montreux Jazz Festival, de Caribana à Festi’Neuch, la tendance est flagrante: on prend les mêmes et on recommence quelques kilomètres plus loin. Ainsi, plusieurs têtes d’affiche de Paléo ont déjà joué pas loin d’ici: Christine and the Queens à Musilac, Soprano et Patrick Bruel à Sion sous les Étoiles, notamment.

Les artistes tournent beaucoup plus qu’il y a quinze ans, le concert comptant désormais pour leur revenu principal, voire une source à laquelle on puise jusqu’à plus soif. Lomepal, nouvelle star du rap français, jouait en février à l’Arena de Genève, revient cet été à Paléo, avant de refaire l’Arena en décembre. De quoi lasser même les plus ardents.

Créé: 22.07.2019, 19h55

Fabrice Gottraux, rubrique Culture

Articles en relation

En été, la Suisse livre un plateau de festivals pop

Concerts De Caribana à Paléo en passant par le gigantesque Openair Frauenfeld, la saison aligne pléthore de manifestations. D’un bout à l’autre du pays, l’offre s’uniformise et les exclusivités restent minoritaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...