Netflix, l’exception suisse

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les temps changent. Forte de ses 137 millions d’abonnés dans le monde entier, la plateforme de streaming en ligne Netflix impose depuis sa création ses propres règles, proposant un contenu exclusif à ceux qui paient pour le consommer. Pour que l’offre soit attrayante, séries et films ne doivent passer nulle part ailleurs, ni avant, ni pendant, ni après. En bref, pas de diffusion en salle pour les films de cinéma que la plateforme produit.


Lire aussi: Avec ROMA, Netflix brise les règles


À terme, la pratique, d’autant plus qu’elle s’inscrit dans une concurrence à venir avec d’autres géants du streaming, comme Amazon Prime Video, pourrait condamner le cinéma. Dans une perspective futuriste, l’exploitation en salle pourrait même disparaître, remplacée par ces nouveaux modes de consommation que les écrans de tablette ou de smartphone finissent par imposer.

Effrayant? Oui et non, car après tout, on nous suggère depuis l’enfance qu’il faut vivre avec son temps, au risque de passer pour des réacs dans le cas inverse. Sauf que le cinéma n’a pas tout à fait dit son dernier mot. «ROMA», Lion d’or vénitien signé Alfonso Cuarón, l’homme de «Gravity», et production Netflix dont la plateforme semble très fière, aura droit à une vraie sortie le 5 décembre avant sa diffusion sur Netflix. Mais pas partout. Dans quelques pays uniquement, dont la Suisse, où le Cinérama Empire, à Genève, sera la seule salle romande à l’accueillir.

En d’autres termes, Netflix a accepté de faire une entorse à sa règle, de s’assouplir, et même d’entrer en matière pour certains films, du moins dans quelques territoires. Parmi eux, la Suisse, l’Allemagne ou les États-Unis.

C’est à la fois une excellente nouvelle pour un film qui mérite bien le grand écran et réjouissant pour la diversité des modes de consommation, qui ne sont finalement pas aussi unilatéraux que certains technocrates le prédisent.

(TDG)

Créé: 03.12.2018, 19h32

Pascal Gavillet, rubrique Culture

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...