Le chemin vers Berne se teinte de vert

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Neuf sièges de plus pour le Parti écologiste. Et neuf de plus pour les Vert’libéraux! La poussée verte pressentie à Zurich s’est transformée en un raz-de-marée historique. Créditées au total de près d’un quart des suffrages, ces formations cumuleront désormais à elles deux autant de mandats au Grand Conseil que l’UDC, premier parti du canton. Une UDC giflée comme jamais – 9 fauteuils perdus – sur les terres du patriarche Christoph Blocher.

Bien sûr, il est trop tôt pour affirmer que cette déferlante écolo se reproduira cet automne lors des élections fédérales. Et que l’UDC verra s’effriter son socle de près de 30% des voix au Conseil national. Mais ce tour de chauffe dans le canton le plus peuplé de Suisse livre de précieuses indications. À commencer par l’analyse des résultats régionaux: Verts et Vert’libéraux ont séduit non seulement l’électorat urbain, comme on pouvait s’y attendre, mais aussi les habitants des campagnes.


Lire aussi : Une déferlante verte s'abat sur le canton de Zürich


Ce succès ne tombe pas du ciel. Il récompense les deux partis qui ont mis, avec constance, la défense de la planète au centre de leur message politique. Bien avant que les parlements cantonaux décrètent un à un «l’urgence climatique», en écho aux grèves estudiantines, ils en ont fait leur fonds de commerce.

Le triomphe qu’ils célèbrent aujourd’hui à Zurich ne laissera aucun de leurs adversaires indifférents. Il y a donc fort à parier que la course aux Chambres fédérales se teintera de vert dans les semaines et les mois à venir, pour répondre aux préoccupations des citoyens. Le tout récent virage du PLR sur les questions climatiques en témoigne.

À Zurich, Verts et Vert’libéraux ont aussi séduit les habitants des campagnes

Reste à voir comment, au-delà de «l’urgence électorale», les cris d’alarme et les promesses se traduiront en actes. Dimanche, la présidente des Vert’libéraux zurichois a annoncé la couleur: des exigences énergétiques claires seront notamment posées en matière de construction et de transformation de bâtiments. À droite, certains redoutent déjà une vague de taxes et de contraintes. Le débat pour la sauvegarde de notre espace vital ne fait que commencer.

Créé: 24.03.2019, 21h31

Patrick Monay, chef de la rubrique Suisse.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève se prépare à affronter le coronavirus
Plus...