La culture à l’ère du privé

L’éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un mouvement culturel qui ne cesse de s’affermir à Genève. Ainsi, et par un bienheureux alignement de planètes, voilà que son tissu urbain se retrouve remodelé et que ses équipements destinés aux arts de la scène se parent de beaux traits juvéniles. Nouvelle Comédie, Pavillon de la danse, Grand Théâtre renouvelé… La Cité de Calvin respire enfin, en passant un coup d’éponge sur les atermoiements et les blocages qui l’ont gardée si longtemps en léthargie.


Lire aussi: La Cité de la musique trouve les architectes pour la faire surgir


Cette dynamique se consolide de manière saisissante aujourd’hui, avec la nouvelle tant attendue de la nomination du lauréat du concours architectural portant sur la Cité de la musique. En désignant un bureau genevois – celui de Pierre-Alain Dupraz, en synergie avec celui du Lisboète Gonçalo Byrne – la fondation qui préside à cette aventure a fait un autre pas de géant vers la concrétisation d’un ouvrage d’envergure. La rapidité d’exécution, l’agilité de la foulée impressionnent. Car en trois ans à peine, la structure qui abritera une grande salle de concert et accueillera la Haute Ecole de musique est passée du statut de fantasme à celui de réalité prête à être concrétisée.

A quoi doit-on la célérité du mouvement? A l’intervention massive de mécènes discrets, qui financeront entièrement l’ouvrage. Cette entremise aux dimensions inédites – 260 millions de francs au moins – place Genève face à un paradigme financier encore exotique sous nos latitudes. Celui, éminemment anglo-saxon, d’une culture largement épaulée par les capitaux privés. Cela permet bien sûr d’échapper aux rituels des luttes partisanes et des votes populaires, puisque les deniers du contribuable ne sont pas sollicités.

Mais le modèle en question présente une vulnérabilité: sa pérennité. Autrement dit, le financement durable de son fonctionnement, que seul l’engagement des collectivités publiques garantit sur la longue durée. (TDG)

Créé: 12.10.2017, 22h48

Rocco Zacheo,
Rubrique Culture

Articles en relation

La Cité de la musique a trouvé les architectes pour la faire surgir

Architecture Le bureau genevois de Pierre-Alain Dupraz, uni au Lisboète Gonçalo Byrne, remporte le concours. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dénoncetonporc
Plus...