L’écologie, plus qu’un feu de paille

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis le début de l’année, ils sont des milliers à défiler dans les rues d’Europe en faveur du climat. Mais parce qu’ils sont jeunes, voire très jeunes, leur engagement sincère a parfois été associé à un engouement éphémère, un feu de paille. Aura-t-il un impact dans les urnes lorsque les citoyens de l’UE renouvelleront leur parlement? La réponse tombera dans trois semaines.


A lire: La Belgique, labo d’une vague Verte continentale


Il semble en tout cas que l’affiche si souvent présentée d’une vague populiste ne reflète qu’une partie de la réalité. Certes, ces partis europhobes ont le vent en poupe et pourraient rafler un tiers des sièges. L’Italie, où la Ligue devrait triompher, en est l’exemple criant. En France, le Rassemblement national espère devancer La République en marche d’une courte tête. À n’en pas douter, le défi pour les institutions européennes, en intégrant autant de parlementaires dont le but est de les affaiblir, sera existentiel. Mais le scénario, dans certains pays, est bien différent. Les écologistes allemands devraient devenir la deuxième force politique du pays le plus puissant du continent – derrière les conservateurs de la CDU mais devant les sociaux-démocrates du SPD. L’Alternative pour l’Allemagne, après son envol dans le sillage de la crise migratoire, ne progresse que peu. En Belgique ou aux Pays-Bas, les Verts seraient dans le trio de tête. Avec de tels gains, ils pourraient se transformer en faiseurs de roi dans le nouveau parlement.

Les écologistes allemands devraient devenir la deuxième force politique du pays le plus puissant du continent

Quel que soit le score de l’écologie politique, sa cause, elle, a déjà gagné. Selon les chiffres du Conseil européen des relations internationales, la majorité des habitants du continent considère que la lutte contre le changement climatique doit être prioritaire même si elle handicape la croissance économique. Ce pourcentage de la population dépasse largement l’électorat des Verts. Il démontre que Greta Thunberg et les milliers de jeunes qu’elle a poussés à s’engager ne sont pas qu’un feu de paille au moment où notre maison commune brûle sous nos yeux.

Créé: 05.05.2019, 21h49

Marc Allgöwer, responsable de la rubrique Monde

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...