Passer au contenu principal

Sexisme au sein des études genevoisesDes jeunes avocates veulent faire cesser l’omerta

Un sondage du Jeune Barreau révèle les us et coutumes parmi les professionnels du canton.

Me Camilla Natali et Me Rebecca Stockhammer ont récolté et analysé 266 réponses d’avocats-e-s.
Me Camilla Natali et Me Rebecca Stockhammer ont récolté et analysé 266 réponses d’avocats-e-s.
Laurent Guiraud

Des «caresses répétées sous la chemise», des «propositions indécentes après une soirée» ou encore des remarques telles que «tu es de mauvaise aujourd’hui, tu as tes règles?» Ces citations sont tirées des réponses d’un sondage réalisé auprès de membres du Jeune Barreau genevois, qui réunit les avocats de moins de 40 ans faisant partie de l’Ordre des avocats de Genève (Odage). Mes Camilla Natali et Rebecca Stockhammer ont porté ce projet du comité qui, alerté par des membres et inspiré par des échanges menés avec le Barreau de Bruxelles, souhaitait faire un état des lieux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.