Passer au contenu principal

PandémieSeuls 7% des Vaudois sont infectés par le coronavirus

L’institut Unisanté mène une enquête depuis début mai dans le canton pour mesurer la propagation du Covid-19 au sein de la population. Selon des résultats préliminaires, les malades ont en moyenne infecté la moitié des personnes vivant sous le même toit.

Ce bilan préliminaire soutient la décision prise par les autorités sanitaires d’effectuer des enquêtes d’entourage pour chaque malade du Covid-19 ainsi que l’importance du maintien des gestes barrières, relève Unisanté.
Ce bilan préliminaire soutient la décision prise par les autorités sanitaires d’effectuer des enquêtes d’entourage pour chaque malade du Covid-19 ainsi que l’importance du maintien des gestes barrières, relève Unisanté.
KEYSTONE

Seuls 7% des Vaudois ont été infectés par le coronavirus et ont développé des défenses immunitaires. C’est ce que révèlent les résultats préliminaires de l’étude SérocoViD menée par Unisanté sur mandat des autorités cantonales.

L’étude est menée depuis début mai. Elle vise à comprendre la manière dont le nouveau coronavirus se transmet au sein de la population. En mesurant le taux d’anticorps dans le sang, elle permet d’estimer la proportion des personnes infectées.

Si elle est de 7% en terres vaudoises, en comparaison les derniers tests menés par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont révélé une séroprévalence de 10% dans le canton du bout du lac, indique Unisanté lundi dans un communiqué. On considère qu’un taux de 50 à 60% de personnes infectées permet de limiter la propagation du virus et un taux de 80 à 90% de l’empêcher, rappelle le centre.

Une sur deux

Les personnes malades du Covid-19 ont en moyenne infecté la moitié des personnes vivant sous le même toit. Recommandées dès le début de la pandémie par les autorités, la mise en isolement de la personne malade et la quarantaine de tous ses contacts proches, en particulier ceux vivant dans le même foyer, restent donc indispensables.

L’enquête d’entourage menée auprès des contacts des personnes malades du Covid-19 révèle un taux moyen d’infection qui, bien que beaucoup plus faible que pour celles qui vivent sous le même toit, reste élevé, à environ 15%. Ces personnes sont celles qui étaient restées au moins 15 minutes à moins de deux mètres de la personne malade.

Dites oui

Ces résultats sont préliminaires. Ils portent sur un panel de personnes invitées ayant déjà accepté de participer à l’étude (un tiers des 800 à 1000 personnes qu’Unisanté espère recruter pour cette partie de l’étude et qui seront tirées au sort).

Les résultats portent sur un nombre relativement restreint de personnes. Ils ne permettent notamment pas de connaître les différences entre les enfants, les adultes et les personnes âgées. Les personnes contactées par courrier pour participer à l’étude SérocoViD sont encouragées à répondre oui.

Faites-vous tester

Ce bilan préliminaire soutient la décision prise par les autorités sanitaires d’effectuer des enquêtes d’entourage pour chaque malade du Covid-19 ainsi que l’importance du maintien des gestes barrières, relève Unisanté. Le centre rappelle que le canton a mis en place une stratégie d’endiguement avec les mesures de déconfinement. Elle implique le diagnostic précoce et élargi à toutes les personnes symptomatiques, ainsi qu’un traçage complet des chaînes de transmission du virus.

Le Conseil d’État invite ainsi toutes les personnes présentant des symptômes de coronavirus à se faire diagnostiquer rapidement, afin d’éviter une reprise de l’épidémie Covid-19. Les Vaudois peuvent pour cela effectuer le www.coronacheck.ch puis se rendre dans l’un des treize centres déployés sur l’ensemble du territoire.

ATS/NXP