Passer au contenu principal

Les Grenat s’inclinent 2-1Servette rate le coche en offrant deux cadeaux à Vaduz

Les Grenat tombent de haut face à la lanterne rouge. Trop d’erreurs personnelles, pas assez d’idées, fin de la série de victoires.

Une belle balle piquée de Kyei pour le 1-2, il venait d’entrer. Mais le mal était fait avec les deux cadeaux offerts à Vaduz. Servette s’est incliné chichement.
Une belle balle piquée de Kyei pour le 1-2, il venait d’entrer. Mais le mal était fait avec les deux cadeaux offerts à Vaduz. Servette s’est incliné chichement.
ERIC LAFARGUE

La peau de banane, c’est le gag éculé des comiques muets du siècle dernier. Servette s’est vautré dans cet humour douteux, glissant à l’envi, pour se prendre des gamelles plus improbables les unes que les autres. Cela ne faisait rire personne, il y avait même un côté dérangeant, gênant, à observer les Grenat, deuxièmes du classement, passer à côté de leur match, malgré un sursaut sur la fin quand le mal était fait, offrant par leurs bévues à ce frustre Vaduz un succès inespéré.

Servette aurait pu égaler le record de cinq victoires consécutives, vieux de 35ans, creuser l’écart au classement en confortant sa deuxième position: à la place, il s’est égaré en route, restant à des années-lumière de sa performance collective à Sion, une semaine plus tôt. Mais pourquoi?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.