Passer au contenu principal

FootballServette devra courir après la poule aux œufs d’or

Les Genevois auront deux semaines de vacances entre la fin du championnat et leur premier tour en Europa League où les affaires pourraient rapidement se corser.

Les Genevois ne vont pas chômer ces prochaines semaines.
Les Genevois ne vont pas chômer ces prochaines semaines.
KEYSTONE

Mardi soir, les destins de Sion et de Servette se sont croisés. Les Valaisans – à la lutte pour leur survie en Super League – ont arraché une victoire précieuse contre Zurich (0-2). Une défaite du FCZ qui a, dans le même temps, validé le billet européen des Genevois.

Les joueurs servettiens, réunis dans un bar de la ville privatisé pour l’occasion, ont laissé exploser leur joie. Le club avait partagé une vidéo de cette communion collective sur les réseaux sociaux dans la soirée. Les Grenat sont retour sur la scène continentale, après huit ans d’attente.

Mais la phase de poule de l’Europa League – synonyme d’une prime de 2,92 millions d’euros – reste encore bien loin. Les Genevois devront remporter quatre rencontres pour se qualifier, à commencer par le premier tour qualificatif le 27 août prochain. Les oppositions se disputent sur un seul match dans un stade à huis clos. L’équipe hôte est tirée au sort.

Pour ce premier défi, le club grenat ne connaîtra son adversaire que le 10 août. Le SFC – tête de série – va hériter d’un adversaire largement à sa portée.

Tottenham dès le 2e tour?

En cas de victoire, les choses pourraient très rapidement se corser. Les Romands n’auront plus de statut privilégié dès le deuxième tour (qui aura lieu le 17 septembre, soit quelques jours après la reprise de la Super League). Un stade de la compétition où les Romands pourraient affronter de très grosses écuries européennes: Tottenham, Milan, Wolfsburg, Galatasaray ou Rangers pour ne citer que quelques noms. Une élimination rapporterait alors 260’000 euros dans les caisses du club.

Si Servette passe entre les gouttes, la mission ne s’annonce pas plus simple lors du troisième tour qualificatif (le 24 septembre) puis lors d’un éventuel tour de barrages (le 1er octobre).

Deux semaines de vacances

A plus court terme, les hommes d’Alain Geiger ont encore deux matches de championnat à disputer pour arriver au bout de cette interminable saison 2019/2020. Ils se déplacent à Lugano ce vendredi (20h30), avant de recevoir Sion le lundi 3 août au Stade de Genève.

«En août, au lieu de disputer des matches amicaux, on livrera des rencontres européennes. Pour les joueurs, c’est plus motivant.»

Alain Geiger

Les joueurs bénéficieront ensuite de deux semaines de vacances. La première sera libre, puis ils devront suivre un léger programme de préparation durant la seconde. Le retour à l’entraînement est fixé au 17 août, soit seulement dix jours avant ce premier tour qualificatif. «Au lieu de disputer des matches amicaux, on livrera des rencontres européennes, résume un Alain Geiger optimiste. Pour les joueurs, c’est plus motivant.»

«La reprise arrivera tôt. On se soucie déjà maintenant de ménager le groupe.»

Alain Geiger, entraîneur du SFC

«La reprise arrivera tôt, poursuit le technicien grenat. On se soucie déjà maintenant de ménager le groupe.» Malgré ces précautions, les Genevois pourraient payer cette automne leur courte pause estivale et l’enchaînement des matches au mois de septembre.