Passer au contenu principal

FootballServette a gagné le luxe de ne pas être inquiet

Trois journées, trois nuls, le dernier samedi à Lucerne après avoir mené 2-0. Rageant? À peine.

Boris Cespedes avait ouvert le score dès la 5e minute à Lucerne. Cognat aura doublé la mise avant la pause. Mais cela n’a pas suffi pour gagner.
Boris Cespedes avait ouvert le score dès la 5e minute à Lucerne. Cognat aura doublé la mise avant la pause. Mais cela n’a pas suffi pour gagner.
ERIC LAFARGUE

C’était un samedi étrange. Baignée d’une lumière crépusculaire dès le milieu de l’après-midi, la Suisse centrale flirtait avec de lourds nuages noirs. La promesse d’un orage qui n’a jamais éclaté, l’histoire d’une pesanteur qui a gagné tantôt Lucerne, tantôt Servette, comme si chacun à tour de rôle était frappé pour avoir bravé la menace. On croyait cette gravité sélective, elle fut impartiale, finalement personne n’allait remercier le ciel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.