Passer au contenu principal

Beau spectacle à BerneServette a explosé,
mais à sa manière

Défaits 4-2 contre Young Boys, les Grenat ne possèdent plus la meilleure défense du championnat et ont encaissé pour la première fois de la saison plus de trois buts.

Elia fait le break à la 61e minute. Un but qui fait très mal aux Genevois.
Elia fait le break à la 61e minute. Un but qui fait très mal aux Genevois.
keystone

Il fallait bien que cela arrive. À en entendre Alain Geiger 24 heures avant ce déplacement au Wankdorf, on pouvait même le deviner entre les lignes. Cette fin de championnat a rebrassé les cartes à tel point que même les plus grands acquis vacillent. Celui qui disait que le Servette FC est une équipe qui n’explose jamais, toujours suffisamment solidaire et pleine d’envie pour s’éviter que l’un ou l’autre de ses matches ne tournent au naufrage, en a ainsi pris un petit coup mercredi dans la capitale. Pas que les Grenat n’aient pas existé contre Young Boys, loin de là. Mais disons qu’ils ont paru nettement plus vulnérables qu’à l’accoutumée.
Il n’est pas question d’incriminer qui que ce soit. Parce que les Genevois ont dépensé une énergie folle pour tenir la dragée haute à Saint-Gall trois jours auparavant. Parce que la sortie sur blessure de Dennis Iapichino, qui n’est pas un joueur qui se remplace aisément, à la 19e minute a fait mal. Simplement, un constat: le néo-promu a souvent paru fatigué sur le synthétique du double champion en titre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.