Passer au contenu principal

MalaisieScandale 1MDB: des suspects se cachent en Chine

Le «cerveau» supposé du pillage du fonds souverain 1Malaysia Development Berhad (1MDB) et d’autres suspects sont présumés se trouver en Chine, selon le chef de la police malaisienne qui demande leur arrestation.

L’ex-Premier ministre malaisien Najib Razak a été condamné à 12 ans de prison suite à l’éclatement du scandale 1MDB.
L’ex-Premier ministre malaisien Najib Razak a été condamné à 12 ans de prison suite à l’éclatement du scandale 1MDB.
AFP

Le scandale 1MDB, dans lequel des milliards de dollars au total ont été détournés, a conduit fin juillet à la condamnation à douze ans de prison de l’ex-Premier ministre malaisien Najib Razak, qui a fait appel, deux ans après avoir provoqué la chute de son gouvernement.

Plusieurs autres suspects restent en fuite, dont le principal est le financier malaisien Low Taek Jho, surnommé Jho Low, connu pour fréquenter les fêtes hollywoodiennes et présenté par les avocats de M. Razak comme le principal responsable du pillage.

La semaine dernière, la police malaisienne avait indiqué que M. Low se cacherait dans le territoire semi-autonome de Macao mais Pékin avait rapidement écarté cette hypothèse en assurant n’héberger aucun criminel étranger.

Mais le chef de la police malaisienne Abdul Hamid Bador a expliqué mercredi qu’une femme ayant envoyé des documents à M. Low à Macao avait été arrêtée cette année ce qui a contribué à déterminer que le financier se trouverait dans cette ville.

«Un manque de coopération»

Selon M. Abdul Hamid, un autre suspect, Nik Faisal Ariff Kamil, ancien directeur général de SRC, une filiale de 1MDB, se trouverait, lui, à Hong Kong et une ex-responsable du fonds, Jasmine Loo, serait dans la ville chinoise de Shenzhen.

«Jho Low mène ses affaires quasiment en toute liberté» à Macao, a-t-il déclaré à l’AFP en réclamant l’aide des autorités: «nous voulons que les autorités locales et la police de Macao agissent de façon responsable».

L’endroit où se trouve M. Low fait de longue date l’objet de spéculations. La rumeur l’a localisé dans divers endroits, comme les Emirats arabes unis. Accusé en Malaisie et aux Etats-Unis dans le cadre du scandale 1MDB, il proteste de son innocence.

M. Abdul Hamid a déploré «un manque de coopération» des autorités de Macao et Hong Kong, assurant toutefois: «nous ne serons jamais en repos. Nous les amènerons devant la justice». Aucun commentaire n’était immédiatement disponible auprès des responsables de Macao et Hong Kong.

AFP/NXP