Zika: malformations congénitales en hausse

SantéLes malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les malformations congénitales liées au virus du Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie qui a frappé le continent américain en 2015-2016, indique une étude des autorités sanitaires américaines publiée jeudi.

Il s'agit de malformations du cerveau ou de microcéphalies, un développement insuffisant de la boite crânienne, des défauts du tube neural et d'autres anomalies cérébrales ou des yeux constatées dans environ trois naissances sur mille en 2013-2014 et les années précédentes.

Mais en 2016, la proportion d'enfants nés avec ce type de défaut, dont la mère enceinte avait été infectée par le Zika, était de 6% environ, soit près de 60 naissances pour mille grossesses affectées par le virus, précisent les Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Anomalies du cerveau

Les chercheurs ont analysé les statistiques de 2013-2014 provenant de trois programmes de surveillance des naissances avec ces défauts congénitaux dans trois Etats (Massachusetts, Caroline du Nord, Géorgie) pour établir une référence avant le début de l'épidémie de Zika.

Les malformations les plus fréquemment liées au Zika sont des anomalies du cerveau (55% des cas) ou la microcéphalie (89%).

Parmi les femmes infectées, le virus a aussi été responsable de 48% de fausses couches et de 66% de naissances prématurées, les foetus souffrant fréquemment dans ces cas de défaut du tube neural ou d'autres défauts du cerveau au tout début du développement.

Pas de risque zéro pendant la grossesse

D'autres données ont également montré que le risque le plus élevé pour le foetus est quand la mère est infectée par le virus du Zika au premier trimestre de la grossesse et au début du second trimestre, indiquent les CDC. Ils soulignent toutefois qu'il n'y a pas vraiment de période sans danger pendant toute la grossesse.

Les CDC ont réitéré leurs recommandations, déconseillant aux femmes enceintes aux Etats-Unis de se rendre dans des pays où la transmission du virus par des moustiques est active et d'éviter aussi des contacts sexuels avec des partenaires qui se sont rendus dans ces zones.

Créé: 03.03.2017, 01h21

Articles en relation

Avancée dans la compréhension de Zika

CHUV Des chercheurs lausannois ont constaté que le virus Zika tend à disparaître du liquide amniotique. Plus...

Le CHUV passe le virus Zika à la loupe

Santé Une centaine de patientes ayant été exposées au virus sont d'ores et déjà inscrites dans le registre international Zika du CHUV. Plus...

Premier cas de Zika transmis localement au Texas

Santé Après la Floride, il s'agit du 2e Etat américain concerné. La femme infectée n'est pas enceinte. Plus...

L'OMS annonce l'extension des recherches

Virus Zika La fin de l'urgence sanitaire de portée mondiale sur Zika provoque aussi un réaménagement de la recherche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...