Passer au contenu principal

Une suissesse gagne la finale internationale de ma thèse en 180 secondes

Désirée Koenig, de l’Université de Fribourg, a remporté hier soir à Rabat le concours de vulgarisation scientifique destiné aux doctorants.

Désirée Koenig, doctorante à l'Université de Fribourg, lauréate du concours ma thèse en 180 secondes.
Désirée Koenig, doctorante à l'Université de Fribourg, lauréate du concours ma thèse en 180 secondes.
Alain Kilar

«Nous nous attendions pas à cette victoire. Elle est d’autant plus belle.» Denis Billotte, secrétaire général de la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) ne cache pas sa joie. Hier soir, à Rabat, une Suissesse s’est imposée pour la première fois lors de la finale internationale de ma thèse en 180 secondes. Ce concours, inspiré du «Three Minute Thesis» australien, réunit des doctorants francophones, en leur donnant cent quatre-vingts secondes, pas une de plus, pour vulgariser leur sujet de thèse auprès d’un auditoire profane. Un exercice périlleux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.