Un vieil os relance le débat sur nos origines

ScienceLa découverte d'un os, vieux de 85'000 ans en Arabie Saoudite, laisse à penser que l'Homo sapiens s'était dispersé hors d'Afrique, bien plus tôt que l'on ne l'imaginait.

Cet os, qui aurait au moins 85'000 ans, implique que notre espèce s'était dispersée hors d'Afrique beaucoup plus tôt.

Cet os, qui aurait au moins 85'000 ans, implique que notre espèce s'était dispersée hors d'Afrique beaucoup plus tôt. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un os de doigt, mis au jour dans le désert de Nefud en Arabie Saoudite, suggère que les Homo sapiens avaient déjà gagné l'intérieur de la péninsule il y a 85'000 ans, selon une étude publiée lundi dans Nature Ecology & Evolution. Le fossile a été découvert en 2016.

L'Homo sapiens, également appelé l'homme moderne, est apparu en Afrique, il y a plus de 300'000 ans. On a longtemps estimé qu'il n'avait quitté «son berceau» que bien plus tard, il y a environ 60'000 ans.

Mais depuis quelques années, des découvertes, comme celle annoncée lundi, remettent en cause cette théorie. Selon cette dernière étude, l'os qui «appartenait incontestablement à un homme moderne», aurait au moins 85'000 ans, peut-être même 90'000 ans.

Une découverte qui implique que «notre espèce s'était dispersée hors d'Afrique beaucoup plus tôt qu'on ne le pensait auparavant», déclare Huw Groucutt de l'Université d'Oxford, coauteur de l'étude. D'une longueur de seulement 3,2 centimètres, le fossile, probablement l'os médian d'un majeur, a été découvert en 2016.

Datation radiométrique

Pour définir son âge, Huw Groucutt et son équipe ont utilisé la datation radiométrique, la mesure de la variation régulière au cours du temps d'éléments radioactifs. Cet os serait le plus vieux fossile d'Homo sapiens «directement daté» découvert hors d'Afrique, selon l'équipe qui argue que les autres pouvant lui faire concurrence ne l'ont été que via les sédiments les entourant.

«Il y a eu de multiples dispersions d'êtres humains hors d'Afrique, le mouvement migratoire et la colonisation de l'Eurasie ont été beaucoup plus compliqués que ne le disent nos manuels», juge Michael Petraglia, du département d'Evolution humaine à l'Institut Max Planck en Allemagne, également coauteur.

Selon la théorie dominante, les Homo sapiens ont quitté l'Afrique en une vague majeure il y a 60'000 ans, en longeant les côtes de la mer Méditerranée vers l'Est. Mais ce doigt montre «que les hommes modernes se déplaçaient dans les terres d'Eurasie, pas le long des côtes», déclare Michael Petraglia. (ats/nxp)

Créé: 09.04.2018, 21h29

Articles en relation

Le plus ancien Homo sapiens, hors d'Afrique

Découverte Les Homo sapiens se sont aventurés hors d'Afrique plus tôt qu'on le croyait: c'est ce que viennent de confirmer des restes découverts en Israël. Plus...

Le crâne d'un Néandertal livre ses secrets

Sciences Le crâne d'un Néandertal se développait comme celui d'Homo sapiens, signe qu'il nous ressemblait. Plus...

Notre espèce 100'000 ans plus vieille qu'estimé

Anthropologie Des fouilles au Maroc ont permis de mettre au jour des restes d'Homo sapiens datés de 300'000 ans. Plus...

De la planète des singes à celles des hommes

Télévision Un docu-évènement revient sur les origines de l’homme avant sapiens. Le point avec le paléoanthropologue Pascal Picq. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...